single.php

Chaos au stade de France : "La préfecture de police a failli"

Qui est responsable du fiasco de la finale de Ligue des Champions au Stade de France ? L'avis de Linda Kebbab, syndicat Unité SGP Police-FO.

Une réunion se tient à 11h ce lundi 30 mai au matin, avec la FFF, l’UEFA, le Stade de France et les autorités, suite aux incidents autour du match Real Madrid / Liverpool.

Stade de France : "Des stadiers dépassés"

Quels sont les retours des forces de l'ordre sur le terrain ? "Dès samedi soir, nous avons eu les premiers témoignages sur des grosses difficultés, explique Linda Kebbab, policière, déléguée nationale du syndicat Unité SGP Police-Force Ouvrière. La grève du RER B a engendré du retard dans l’acheminement des supporters. On découvre des goulots d’étranglement, une foule agglutinée, des stadiers dépassés. L’UEFA a sous-dimensionné son dispositif."

À cela s’ajoute "une arrivée massive de probables dizaines de milliers de spectateurs munis de faux billets. Le dispositif de la préfecture de police qui initialement était à la hauteur pour assurer une paix publique autour de l’événement. Il n’a pas su s’adapter."

 

Pas assez de mobilité des effectifs

Autre constat : "l’arrivée de hordes, de groupes malintentionnés, parfois armés de couteaux, s’en sont pris immédiatement aux spectateurs et aux supporters étrangers." Et ce sans intervention des forces de l’ordre ? "Oui, c’est notre première interrogation en tant que syndicat de police. Les policiers nous disent que le dispositif initial était bien dimensionné dans le cadre d’un événement normal. La Préfecture de Police a manqué de capacité d’adaptation, de créer de la mobilité chez les effectifs. C’est l’ordre, le commandement, qui permet aux forces de l’ordre d’agir."

"Sans ordres, on ne peut pas bouger, rappelle Linda Kebbab. On ne peut pas prendre d’initiatives." Le préfet de police a saisi la justice pour fraude massive. N’est-ce pas une façon de se dédouaner ? "L’autorité administrative, le préfet de police a sa part de responsabilité. Il n’a clairement pas su s’adapter. La préfecture de police a clairement failli."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/