Vaccination obligatoire des personnels d’EHPAD : "Il y a des risques que ce soit mal vécu"

Olivier Véran parle de rendre la vaccination obligatoire pour les personnels des EHPAD. Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du SYNERPA, était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 18 juin. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

La vaccination anti-Covid va t-elle être obligatoire pour les personnels soignants des EHPAD ?(Joel Saget / AFP)

"Un plafond de verre de 55-60% de personnels vaccinés"

Moins de 60% des personnels des EHPAD sont vaccinés à l’heure actuelle. Une situation injustifiable, estime le ministre de la Santé. Pourquoi y a-t-il tant de réticences à se faire vacciner ? "Nous ne le savons pas véritablement, reconnaît Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du SYNERPA (Syndicat National des Établissements et Résidences Privés et Services d'Aide à Domicile pour Personnes Âgées). Les personnels d’EHPAD ont souvent des réticences vis-à-vis de la vaccination, notamment les personnels soignants. C’est déjà le cas sur la vaccination contre la grippe."

"C’est vrai que ce vaccin contre le Covid-19 est arrivé très rapidement. Cela génère des inquiétudes. Nous sommes actuellement à un plafond de verre de 55-60% de personnels vaccinés, tandis que, sur les résidents, nous en sommes à 90-95% de taux de vaccination. Il est clair qu’il faut encore progresser dans la vaccination des salariés. En tant qu’EHPAD, nous ne pouvons pas prendre de sanctions. Soit Olivier Véran rend la vaccination obligatoire, et les salariés seront tenus d’être vaccinés, soit il n’y aura aucune possibilité de sanction."

"Notre angoisse est due à l’arrivée du variant indien"

Quand on évoque la possibilité de rendre la vaccination obligatoire d’ici la fin de l’été, comment ces personnels vont-ils réagir ? "Cela va toucher les personnes qui n’ont pas été touchées par la vaccination, estime Florence Arnaiz-Maumé. Il y a des risques que ce soit mal vécu par les salariés. Pour l’instant, il faut continuer la pédagogie. Je pense qu’Olivier Véran avance pas à pas. Communément, on se laisse deux mois pour attendre un taux de 80-85% de salariés vaccinés qu’il nous faudrait pour déclencher une immunité collective au sein des EHPAD."

"Notre angoisse est aujourd’hui due à l’arrivée du variant indien. On sait qu’il est plus contaminant. Si l’on a encore 40% de salariés non vaccinés, nous avons des risques énormes de retour du virus dans les établissements." Pourquoi de telles réticences ? "Il faut savoir que les EPHAD n’ont été vaccinés qu’au Pfizer avec très peu d’effets secondaires sur les résidents comme sur les salariés. Ce ne peut être une question d’effets indésirables. Il y a un mouvement général. Il va peut-être falloir aller sur la vaccination obligatoire. C’est vraiment important pour les résidents que nous accueillons."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !