Saint-Gaudens : une association veut interdire que l’on offre des poissons rouges à la fête foraine

À Saint-Gaudens, une association veut interdire que l’on offre des poissons rouges comme lot à la fête foraine. Amandine Sanvisens, présidente de Paris Animaux Zoopolis, était interviewée dans "Le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 8 septembre. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h15 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

À Saint-Gaudens, une association veut interdire que l’on offre des poissons rouges comme lot à la fête foraine. (photo d'illustration : Pixabay)

Amandine Sanvisens : "Ce sont des êtres sensibles, pas des jouets, des attractions"

Qu’est-ce qui est choquant dans le fait d’offrir des poissons rouges ? "D’abord, précisons que c’est une infraction au code rural, une pratique illégale de donner ou de vendre des animaux domestiques sur une fête foraine, rappelle Amandine Sanvisens, présidente et co-fondatrice de l’association Paris Animaux Zoopolis. Les poissons rouges, en l’occurrence, sont des animaux domestiques."

"Ce sont des êtres sensibles, pas des jouets, des attractions, tient-elle à rappeler. Ils sont en plus dans des conditions déplorables, dans des minuscules volumes d’eau, sans aérateur alors que l’oxygène est fondamental pour des poissons." Pour cette militante, "cette non application de la loi reflète la non considération que notre société a pour les poissons."

Fêtes foraines : "Nous demandons de prendre au sérieux les intérêts des poissons"

"Nous considérons que la place des poissons, c’est en liberté dans les mers et les cours d’eau", estime Amandine Sanvisens. "Ensuite, vient la question de la marchandisation qui a, je le rappelle, été interdite en animalerie dans le cadre de la proposition de loi votée à l’Assemblée nationale. On sait que le taux de mortalité des poissons est important dans les aquariums. Nous demandons de prendre au sérieux les intérêts des poissons. On a tendance à oublier que les poissons souffrent, comme tous les autres animaux terrestres."

L’association demande donc à la mairie de Saint-Gaudens d’appliquer la loi. "Nous avons écrit à la mairie et aux services vétérinaires du département de Haute-Garonne. Nous n’avons pas eu de réponse. La mairie a déclaré au journal 20 minutes avoir fait le nécessaire. Au-delà, nous souhaitons que, dans les prochaines fêtes foraines, la loi soit correctement appliquée."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h15 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !