Pierre Chasseray favorable à la prime pour les véhicules hybrides rechargeables

La Renault Zoé en tête des ventes des véhicules hybrides électriques
Pierre Chasseray interviewé par Cécile de Ménibus et Patrick Roger dans “L’invité de l’actu” sur Sud Radio, à 8h10. AFP

Pierre Chasseray, délégué de l’association 40 millions d’automobilistes était “L’invité de l’actu” dans la matinale de Sud Radio du 8 octobre animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger. À l'occasion du Mondial de l'automobile à Paris il revient sur la prime versée pour l'achat d'un véhicule hybride rechargeable réclamée par le ministre de l'Écologie. 

Une prime pour les véhicules hybrides rechargeables ?

François de Rugis, nouveau ministre de l'Environnement s'est dit favorable à cette prime de 1.000 ou 2.000 € pour l'achat d'une voiture hybride rechargeable. Ce geste est plutôt bien accueilli par Pierre Chasseray, délégué de l’association 40 millions d’automobilistes et animateur de l'émission "Ça roule" sur Sud Radio. "Ca vient rétablir un équilibre dans un bonus malus qui n'est pas très cohérent aujourd'hui". 

Comment ça marche concrètement ? "On peut toucher pas mal d'argent en termes d'aides si on achète un véhicule électrique puis il n'y a plus rien du tout. Tous les systèmes hybrides qui correspondent à une utilisation familiale de l'automobile étaient laissés sur le bord de la route". Seul bémol néanmoins pour pierre Chasseray, cela ne va pas tout révolutionner non plus car il ne s'agit que des véhicules qui possèdent une prise plug-in pour recharger directement. Les autres voitures qui bénéficient d'autres technologies ne sont pas concernées.

L'État veut aider les constructeurs automobiles français

Il semble que cette mesure révèle une volonté politique d'aider les constructeurs français. "On ne va pas oublier qu'en termes d'hybride on sait très bien que les constructeurs français vont aller vers ce type de produit s'ils vont vers l'hybride parce qu'on est habitué sur les véhicules électriques à bénéficier de cette prise. Pour preuve, la Renault Zoé qui pèse pour 90% des ventes de véhicules électriques".

Autre limite, la prime de 1.000 € ne changera pas vraiment la donne. Pierre Chasseray explique que "cette prime ne permettra pas à quelqu'un de pousser la porte de la concession automobile pour acheter un véhicule hybride. Quand on veut acheter une voiture neuve ce n'est pas le fait de passer de 40.000 à 39.000 € qui va nous changer la vie. Il aurait mieux valu mettre en place un peu plus d'extension sur les véhicules familiaux". Le délégué de 40 millions d'automobilistes regrette les grandes incohérences constaté lors du Mondial de l'auto sur les voitures familiales, à technologie essence, toutes "malussuées". Il relève un paradoxe très fort : on demande aux Français de ne pas acheter de diesel "mais le système de bonus malus est basé uniquement sur les émissions de CO2 et le meilleur en terme d'émission de CO2 c'est le diesel donc forcément les véhicules qui bénéficieront de malus neutres ce sont les petites voitures diesel urbaines".

 

Cliquez ici pour écouter ”L’invité de l’actu” avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast.

Retrouvez “L’invité de l’actu“ du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio