Le temple maçonnique de Tarbes a été vandalisé par des Gilets Jaunes

Gérard Trémège, maire LR de Tarbes, était "L’invité de l’actu" dans la matinale de Sud Radio du 11 février animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger. Il revient sur les dégâts du temple maçonnique de Tarbes qui a été vandalisé par des Gilets Jaunes samedi dernier. 

Thumbnail

"Ces attaques sont des messages de révolte contre des institutions qui sont méconnues"

Gérard Trémège, maire LR de Tarbes, confirme qu'il y a eu quelques dégâts dans le temple maçonnique de Tarbes. "Des luminaires cassés, l'autel du Vénérable enfoncé à coups de pieds, des tags au sol, des vitres cassées, l'interphone cassé, boîte à lettres arrachée. C'est la première fois que les francs-maçons sont pris pour cible à Tarbes. On est sûr que ce sont des Gilets Jaunes mais ils n'ont rien à voir avec les Gilets Jaunes qui manifestent paisiblement. Ce sont des actes de vandalisme purs".

Une forme de haine monte contre certaines élites, on s'attaque à des symboles forts. "Je ne suis pas convaincu que cette agression soit dirigée contre la franc-maçonnerie. Il s'agit d'un bâtiment symbolique comme certains cimetières juifs ou l'arc de Triomphe. Ces attaques sont des messages de révolte contre des institutions qui sont méconnues".

"Personne n'a été interpellé ni identifié pour l'instant"

"Les Tarbais ne sont pas tellement informés, ils le seront par la presse ce matin. Je n'ai pas pour l'instant de retours. La police fait un travail formidable mais à ma connaissance, personne n'a été interpellé ni identifié.

Il y avait beaucoup moins de Gilets Jaunes que les fois précédentes, 400 ou 500, sans agressivité mais il y a toujours des casseurs qui veulent se signaler et qui ont des comptes à régler avec la société". 

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast.

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !