Il faut sauver le château de Bagatelle à Paris

chateau de bagatelle
Il faut sauver le château de Bagatelle, à Paris ! DR / Wikipedia

Amy Kupec-Larue, Américaine installée à Paris depuis 30 ans, fleuriste pour l’ambassade des États-Unis et guide dans les jardins d’Île-de-France, était l’invitée de Cécile de Ménibus le 28 novembre sur Sud Radio dans "La vie en vrai", à retrouver du lundi au vendredi à 6h50.

Il faut  sauver le château de Bagatelle, à Paris ! Une lettre ouverte vient d’être transmise à ce sujet à la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Un projet de restauration et de mécénat

Cela ne se voit peut-être pas de prime abord, mais ce château tombe en ruine. "Il a subi des dégâts des eaux suite à des infiltrations dans la toiture, explique Amy Kupec-Larue, amoureuse de ces lieux qu’elle fait régulièrement visiter. Je me suis dit qu’il fallait vraiment faire quelques chose." Ce petit bijou de l’histoire de France a été construit par le comte d’Artois, frère de louis XVI en seulement 67 jours. "C’était un pari avec sa belle-sœur. Mais il faut savoir que 800 ouvriers y ont travaillé jour et nuit, et qu’il suffisait pour gagner le pari qu’il soit hors d’eau et hors d’air."

Pour que ces réparations vitales soient effectuées, Amy Kupec-Larue a commencé par envoyer une lettre ouverte à la Mairie de Paris. "J’ai rencontré au travers de mes visites beaucoup de gens qui aiment ce château, qui souhaitent qu’il soit ouvert davantage. Mon désir de réparer, de restaurer, a aussi pour but de partager davantage l’ambiance de Bagatelle." Son projet de restauration et de mécénat est notamment soutenu par Stephane Bern et la collection Wallace, à Londres. Pour l’instant, il ne faut pas encore envoyer de dons. "Nous attendons la décision de la ville de Paris, nous en reparlerons le jour où nous aurons un projet à présenter."

Cliquez ici pour écouter "La vie en vrai" avec Cécile de Ménibus

 
Retrouvez "La vie en vrai" du lundi au vendredi à 6h50 sur Sud Radio, dans la matinale présentée par Cécile de Ménibus. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio