single.php

Elisabeth Lévy : "L'État se couche devant la racaille !"

Alors que les Français patientent des heures aux pompes à essence, les incidents se multiplient. La réaction d'Elisabeth Lévy.

Alors que les Français patientent des heures aux pompes à essence, les incidents se multiplient. La réaction d'Elisabeth Lévy.

Les grévistes CGT ont beau invoquer la solidarité des travailleurs, les vols de carburant se multiplient et la tension monte auprès des pompes à essence. En Haute Savoie, un homme a été poignardé mercredi dernier par un autre qu’il avait doublé. Entre Arras et Lens, un prêtre en habit a été traité de sale curé par un homme qui se déclarait "fier d’être fils de fellagha". Et à Villiers Le Bel (Val-D’Oise), lundi soir, des voyous ont carrément pris le contrôle d’une station Total. Ils ne laissaient passer que les habitants du quartier. Les autres étaient sommés de leur acheter le carburant à leur tarif dans leurs bidons. Et parmi ceux qui refusaient ce racket, certains ont été menacés et leurs véhicule caillassés. Certains ont appelé la police, qui est intervenue. Elle a confisqué les bidons et interpellé un homme pour outrages et rébellion. 

Que vous inspire cet incident ?

 Qu'on est plus près du chacun pour soi que de Tous ensemble ! Que c'est encore une fois la privatisation de l’espace public. Des petits caïds estiment qu’ils sont chez eux, donc légitimes pour contrôler leur territoire. Cela me rappelle les Comoriens qui avaient pris le contrôle d’un parking à Marseille et percevaient les taxes de automobilistes. Mais aussi les dealers qui terrorisent les habitants priés de montrer patte blanche avant de regagner leur domicile. Bref, une nouvelle version des territoires perdus de la République. Des endroits où ce n’est plus la loi française qui s’applique mais celle des bandes. C’est-à-dire la loi du plus fort. Ils règnent par la peur. 

Et puis, pourquoi se gêneraient-ils ? C'est le symbole de la déliquescence de l’Etat. Le seul voyou arrêté semble être celui qui s’est rebellé. Et je suis prête à parier qu’il est déjà dehors. Sinon, les flics ont confisqué les bidons. La belle affaire ! Ce que voient nombre de Français, c’est un Etat qui persécute les honnêtes gens pour des vétilles, qui se mêle de leur vie privée et du nombre de douches qu’ils prennent, mais se couche devant la racaille. Autrement dit, la conjugaison délétère de l’omnipotence et de l’impuissance.  

L'info en continu
09H
08H
07H
05H
02H
23H
22H
Revenir
au direct

À Suivre
/