Denis Brogniart : "Être militaire c'est une abnégation extraordinaire"

Denis Brogniart, que vous retrouvez désormais tous les vendredis sur TF1 dans la nouvelle saison de "Koh Lanta, les armes secrètes" et autour de "Un soldat presque parfait" (éditions Flammarion), était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le jeudi 18 mars dans "Le 10h - midi".

Denis Brogniard invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Parrain des blessés de guerre, Denis Brogniard a rencontré de nombreux blessés psychiques et a, au fur et à mesures, découvert "l'ampleur des dégâts qui ne se voient pas de prime abord", témoigne-t-il dans son nouveau livre.

 

Une vie de "haut et de bas"

Dans son livre, l'animateur de télévision raconte l'histoire de Stanislas "dans sa globalité". Un parcours qui s'apparente aux "montagnes russes", entre des moments d'exaltations exceptionnels dans sa carrière militaire, au Kosovo ou au Mali et des moments de détresse absolu dans vie personnelle. "Avec l'alcool et la violence, il perd totalement pied", raconte Denis Brogniard. Jusqu'à une nuit de Noël 2008, où il tente "de mettre fin à la vie de sa femme et maman de deux de ses trois enfants".

Une vie composée de "haut et de bas" qui permet de "comprendre comment la guerre a pu entraîner toutes les conséquences sur sa vie personnelle". Finalement, ce livre permet de lui trouver des "circonstances atténuantes", même si, ni l'auteur ni lui-même ne se pardonne. "Il est très dur envers ses propres agissements", explique l'animateur.

 

"Une forme d'exaltation, d'excitation"

Au combat, les militaires vivent "une forme d'exaltation, d'excitation, c'est sa vocation, sa mission première de patriote", rapporte l'animateur de Koh Lanta. "Dès qu'il est sur place, il a aussi envie de revenir, il est dans une forme d'instabilité", témoigne-t-il. Dans ce livre, Denis Brogniard essaie de montrer la reconstruction de Stanislas. "À un moment donné, il est au fond du gouffre, il ne sort plus de chez lui, il a peur du bruit, il ne voit personne", raconte-t-il.

Mais petit à petit, "grâce à beaucoup de dialogue", Stanislas se reconstruit, ressort de chez lui et retrouve même un métier. "Aujourd'hui, même s'il n'est pas totalement sorti d'affaire, il a un espoir, un métier, il revoit ses enfants, son ex-femme", rapporte l'auteur qui indique que "si la violence ne l'a pas quitté, elle s'est considérablement éloignée". Une plongée au sein d'un univers méconnu du grand public dans lequel Denis Brogniard admet qu'il n'aurait "jamais eu le courage d'y risquer ma vie". "Être militaire c'est une abnégation extraordinaire", estime-t-il.

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !