Bonnemaison défitivement radié de l'ordre des médecins

L'urgentiste, acquitté en première instance après avoir été accusé d'avoir empoisonné 7 patients en fin de vie, a été définitivement radié de l'ordre des médecins ce mardi, suite à une décision du Conseil d’État.

Le docteur Bonnemaison n'exercera plus jamais la médecine. L'urgentiste de Bayonne qui avait été accusé de l'empoisonnement de sept patients en fin de vie avait été radié par l'Ordre des médecins. Le 25 juin dernier, le docteur Bonnemaison avait été acquitté dans cette affaire. Il souhaitait alors se pourvoir en cassation pour faire annuler sa radiation.Un pourvoit que vient de lui refuser le Conseil d’État, rendant définitive la décision de l'ordre des médecins, qu'elle que soit l'issue du procès à venir. En effet, le parquet avait fait appel de l'acquittement de l'urgentiste. Un nouveau procès aura donc lieu, à Angers, à une date qui n'est pas encore connue.Pour justifier sa sanction, la chambre disciplinaire du conseil de l'ordre avait estimé que les actes du docteur Bonnemaison justifiait "par leur gravité" la radiation, s'appuyant sur le Code de santé publique qui interdit au médecin de provoquer délibérément la mort.