Tugdual Denis : "François Fillon ne pensait pas se retrouver dans une telle machine à broyer"

Tugdual Denis, journaliste, directeur adjoint de la rédaction de "Valeurs Actuelles", publie aux Éditions Plon un livre sur la famille Fillon, écrit après l'éclatement du scandale sur les emplois fictifs en 2017. Son titre : "La vérité sur le mystère Fillon".

Tugdual Denis, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Pour parler de ce qu'il a appris sur la famille Fillon, Tugdual Denis était l’invité d’André Bercoff le 30 juin 2020 sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

 

"Je voulais savoir si le manoir de la famille Fillon, c’est vraiment Versailles"

"Je me suis fondu dans la famille Fillon. Sur le plan humain, j’ai vraiment voulu voir comment ces gens-là se sont reconstruits après cette terrible chute qu’a été la campagne de 2017. Il y avait d’une part la procédure judiciaire, et d’autre part la multitude d’articles de presse sur la personnalité de François Fillon, qui était décrit comme un dissimulateur, un escroc, quelqu’un qui avait des problèmes avec l’argent, etc.

J’ai dit à François Fillon : 'je veux passer un week-end chez vous dans la Sarthe, parce que tout le monde fantasme sur votre manoir, je veux savoir si c’est vraiment Versailles'. C’est effectivement une très belle maison, mais c’est aussi une maison avec des canapés fatigués, des meubles récupérés à droite, à gauche, au fil des héritages", a raconté Tugdual Denis.

"Au début François Fillon a pensé que cela faisait partie des choses qui sont inévitables dans une campagne présidentielle"

"J’ai découvert un univers qui sonne vrai. Évidemment, ce n’est pas le quotidien de tous les Français : il a plus de pouvoir, plus d’amis connus, plus de moyens. Mais à la fin, est-ce que ces gens sont authentiques ou pas ? Est-ce qu’ils trichent ou pas ? Est-ce qu’ils sont vulgaires ? Est-ce qu’ils ont ce qu’ils n’ont pas mérité ou pas ? Non, bien évidemment.

François Fillon m’a expliqué à quel point il ne pensait pas se retrouver dans une telle machine à broyer. Lorsque Le Canard Enchaîné l’a appelé la veille de la sortie de l’article, il a pensé que cela faisait partie des choses qui sont inévitables dans une campagne présidentielle : on vous déshabille, on vous scanne. Le moment où il a compris que la machination a commencé à faire son œuvre, c’est lorsque le Parquet national financier a ouvert une enquête."


Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !