Stéphane Le Foll : "Il faut rétablir l'ISF et le lier à la transition écologique"

Stéphane Le Foll, maire PS du Mans, ancien ministre et ancien député, était l'invité politique du Grand Matin Sud Radio.

Thumbnail

Couacs en série au gouvernement. La journée de mardi a été marquée par des annonces, puis des reculades, quant à l'annulation des mesures promises en novembre par l'exécutif pour calmer la colère des Gilets Jaunes, comme la hausse du chèque énergie. Des événements qui ont rappelé à Stéphane Le Foll les "couacs" de la présidence Hollande.

"On voit qu’il y a une perte du fil de la conduite des affaires, a jugé l'ancien ministre, aujourd'hui maire PS du Mans, invité politique du Grand Matin Sud Radio. Hier, on a cherché à annuler des décisions prises en novembre pour limiter le dérapage budgétaire et finalement, on annule l’annulation. C’est rarement vu. C’est le bazar."

Le gouvernement a voulu garder le cap. Mais quand il lâche, c'est comme un barrage qui lâche. Et l'eau envahit la vallée.

"Après avoir mal apprécié la situation sociale née du mouvement des Gilets Jaunes, avoir refusé de l’entendre et de prendre des décisions tout de suite, le gouvernement a voulu garder le cap sans mesurer qu’il y a une vraie attente, profonde, de justice sociale, a expliqué Stéphane Le Foll. Et le jour où vous constatez que ce mouvement s’enracine, qu’il est compris comme étant juste, vous lâchez. Et c’est comme un barrage qui lâche et l’eau envahit la vallée. On perd le fil qui fait que quand on gouverne, on doit anticiper."

C'est cette demande de "justice sociale" qui a ramené la question de l'ISF sur le devant de la scène. Des parlementaires socialistes ont d'ailleurs démarré une collecte de signatures pour poser la question du rétablissement de l'ISF par référendum. Une initiative que "soutient" Stéphane Le Foll.

Il faut rétablir l'ISF et que l'argent récolté soit investi dans la transition écologique

"Cette suppression, Bercy a été très efficace dans sa mise en œuvre, mais je le dis en avance, il n'y aura pas d'efficacité économique", prévient Stéphane Le Foll, qui prône un rétablissement qui donnerait plus de sens à cet impôt : "Il faut lier l'ISF à la transition écologique, que l'argent récolté soit investi dans la transition écologique".

À ce titre, Stéphane Le Foll a également apporté son soutien à une proposition formulée par Jean Jouzel et Pierre Larrouturou qui, dans une tribune, ont émis l'idée "d'une banque du climat et d'un budget européen dédié à la transition énergétique".

"Une banque pour financer la transition énergétique, avoir une finance qui se met au service des investissements qui vont permettre d'être efficaces au niveau énergétique, c'est une bonne idée", a commenté Stéphane Le Foll.