Stade de France : "Les agresseurs sont des racailles des banlieues" affirme Laure Lavalette

Les violences au Stade de France sont l'oeuvre de "racailles de banlieues" selon Laure Lavalette, porte-parole du RN et candidate aux législatives. Elle était l'invitée du “petit déjeuner politique” sur Sud Radio.

stade de france lavalette
Laure Lavalette, interviewée par Patrick Roger sur Sud Radio, le 2 juin 2022, dans "le petit déjeuner politique". 

Les violences au Stade de France et l'audition de Gérald Darmanin, la mission flash sur l'hôpital et les législatives qui approchent. Laure Lavalette a répondu aux questions de Patrick Roger.

 

Stade de France : Gérald Darmanin est "dans le déni"

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a été auditionné par les sénateurs, le 1er juin 2022, au sujet des débordements et des agressions qui ont eu lieu au Stade de France. Une audition durant laquelle le ministre semble avoir fait un mea culpa a minima. Mais pour Laure Lavalette, ces explications ne sont pas convaincantes. "Le temps a été long entre le chaos de ce match et les excuses", souligne-t-elle. "Je pense que personne n’a été convaincu."

Pour elle, le ministre est "le seul qui est dans le déni" alors que "tout la presse a été unanime à dire qu’il y avait eu un dysfonctionnement". Gérald Darmanin, au contraire, "continue comme un mantra de parler de cette billetterie et des Anglais". Or, ce n’est pas le sujet, selon la porte-parole du Rassemblement National. "Les gens qui ont agressé, volé, mordu, attouché sexuellement" étaient, selon elle, "des racailles venues des banlieues".

 

Stade de France : "C’est évidemment un drame"

Les faux billets ont probablement été une réalité, mais moins que ce qu’annonce le ministre de l’Intérieur. De plus, "ça n’est pas le sujet, ça n’est pas le propos", juge la candidate, tout comme le "hooliganisme supposé des Anglais". "On a été humiliés devant le monde entier."

Laure Lavalette demande, en outre, à Olivia Grégoire, nouvelle porte-parole du gouvernement, de "garder son arrogance", alors qu’elle a demandé s’il y avait eu des morts ou des drames. "En tant que mère de famille", de tels faits qui surviendraient lors d’une sortie en famille seraient "un drame". "C’est évidemment un drame."

 

Laure Lavalette : ne pas faire de lien entre violences et immigration est "criminel"

Le ministre de l’Intérieur, lors de son audition, semble avoir lancé une pique contre l’extrême-droite et la stigmatisation du département de Seine-Saint-Denis, souvent pointé du doigt. "Tout le monde a des yeux pour voir que les gens qui sont venus dans un but malveillant, c’étaient des racailles." Pour autant, Laure Lavalette concède qu’il ne sera pas possible de savoir exactement de quelle banlieue ils viennent. "On aura pas exactement leur provenance."

Pour elle, la situation "pose une vraie question sur ces cités dans lesquelles l’ordre républicain n’est plus l’ordre qui y est suivi". Elle juge "criminel" de "ne pas faire le lien" entre l’immigration "qui a mal été gérée" et les débordements du Stade de France. "Je pense qu’il y a un côté malveillant".

 

Mission flash sur l'hôpital : Emmanuel Macron "se fout de nous"

Emmanuel Macron a annoncé une mission flash sur la situation de l’hôpital en France et particulièrement concernant les urgences. "J’en attend rien", explique Laure Lavalette. "Il n’a quand même pas mis cinq ans à voir l’état de l’hôpital..."

Si "l’hôpital est à l’os", précise la candidate aux législatives, c’est à cause des "politiques publiques en-dessous de ce dont il avait besoin". La crise est "éminemment structurelle". Quant à l’annonce d’un audit après 5 ans de pouvoir ? "Il se fout de nous", affirme la porte-parole du Rassemblement National.
Selon elle, il faut prendre des mesures pratiques et rapides. Notamment, "il faut absolument qu’il réintègre ces 15.000 soignants" qui ne sont pas vaccinés.

 

Législatives : "On va s’apercevoir que Jean-Luc Mélenchon ne sera pas une opposition"

Alors que le premier tour des Législatives se déroule le 12 juin 2022, le Rassemblement National ne semble pas en mesure de surpasser La France Insoumise et l’alliance NUPES. Le RN n’a par ailleurs pas fait d’alliance avec Reconquête. Pas de quoi inquiéter Laure Lavalette : "quand il y aura des duels RN-Nupes ou RN-LREM, pour qui ils vont appeler à voter ?", demande-t-elle en parlant des perdants du premier tour. "On va s’apercevoir que Jean-Luc Mélenchon ne sera pas une opposition." Elle juge que Jean-Luc Mélechon a épuisé ses "réserves de voix" dès le premier tour par le biais de l’alliance.

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"