Sondage : la popularité d'Emmanuel Macron et d'Édouard Philippe en chute libre

Édouard Philippe et Emmanuel Macron ©LUDOVIC MARIN - POOL - AFP
Édouard Philippe et Emmanuel Macron ©LUDOVIC MARIN - POOL - AFP

Le président de la République et le Premier ministre paient la crise des Gilets Jaunes. D'après le tableau de bord politique Ifop-Fiducial pour Sud Radio et Paris Match du mois de décembre, ils perdent respectivement 6 et 10 points de popularité.

La crise profonde des Gilets Jaunes qui s'installe en France, avec des mobilisations qui, chaque week-end, donnent lieu à des scènes d'émeutes, notamment sur les Champs-Élysées à Paris, n'est pas sans conséquence pour la popularité du couple exécutif.

D'après le tableau de bord politique Ifop-Fiducial pour Sud Radio et Paris Match, Emmanuel Macron perd 6 points de popularité par rapport à novembre et 18 points depuis juillet, pour tomber à 23 % d'opinions positives, son plus bas niveau depuis son élection à la présidence de la République.

Emmanuel Macron, proche des préoccupations des Français pour seulement 11 % des personnes interrogées

Le chef de l'État reste à 38 % de bonnes opinions parmi les catégories socio-professionnelles supérieures, mais seulement à 12 % parmi les ouvriers, accentuant la sensation de déconnexion et de fracture au sein de l'opinion publique.

Parmi les personnes interrogées, elles ne sont que 11 % à juger qu'Emmanuel Macron est proche des préoccupations des Français et seulement 24 % estiment qu'il mène une bonne politique économique.

La période est rude, également, pour le Premier ministre. Édouard Philippe tombe à 26 % d'opinions favorables, là aussi son plus bas niveau depuis sa nomination à Matignon, avec une chute de 10 points en un mois et de 23 points depuis janvier. Il est proche des préoccupations des Français pour seulement 19 % des sondés et ils ne sont que 27 % à estimer que c'est un homme de confiance et 29 % qu'il s'agit d'un homme de dialogue.

Le Rassemblement national profite le plus de la situation actuelle

Si la rupture avec l'exécutif semble consumé avec ce mouvement des Gilets Jaunes, ce sont les extrêmes qui en profitent le plus. La France Insoumise et le Rassemblement National incarnent le mieux l'opposition à Emmanuel Macron, respectivement pour 34 % et 33 % des personnes interrogées. Loin devant Les Républicains (20 %) et le PS  (10 %).

Mais c'est surtout le Rassemblement national qui bénéficie de la situation actuelle. Le parti de Marine Le Pen progresse de 9 points depuis octobre, quand le mouvement dirigé par Jean-Luc Mélenchon connaît une baisse de 8 points depuis juillet.

Sondage réalisé par questionnaire auto-administré en ligne, du 29 au 30 novembre 2018, auprès d'un échantillon de 1004 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus

Les rubriques Sudradio