single.php

PenelopeGate : ce que François Fillon a dit aux enquêteurs

Par Jérémy Jeantet

Le quotidien Le Monde publie de nouvelles révélations dans l'affaire Fillon. Lors de son audition par les enquêteurs, le candidat de la droite a justifié l'emploi de sa femme et ses enfants comme assistants parlementaires. Des déclarations qui fragilisent un peu plus sa défense.

Thumbnail

Nouvelle semaine agitée pour François Fillon. En annonçant une conférence de presse à 16h ce lundi, préparant une contre-attaque, le candidat de la droite pensait pouvoir reprendre la main et retrouver le fil de sa campagne, perturbée par les affaires et les soupçons d'emploi fictif concernant son épouse et ses enfants.Ce lundi matin, le site internet Le Monde publie des extraits des déclarations tenues par François Fillon lors de son audition par les enquêteurs du parquet national financier, le 30 janvier. D'après les journalistes, qui ont pu consulter les compte-rendus des auditions, François Fillon a expliqué que sa fille, Marie, avait été employée comme assistante parlementaire et l'avait principalement aidée à travailler sur son livre, La France peut supporter la vérité, paru en 2006.Quant à son fils, au même poste, à la même période, l'ancien Premier ministre a indiqué aux enquêteurs qu'il avait "aidé en travaillant au programme du candidat à l'élection présidentielle sur des sujets institutionnels".On est loin de la justification première de François Fillon qui, sur le plateau de TF1, avait expliqué l'emploi de ses enfants parce qu'ils étaient avocats... alors qu'ils n'étaient, à l'époque, qu'étudiants en droit.

Fillon a demandé à Marc Joulaud d'employer sa femme comme collaboratrice

Les révélations du Monde fragilisent également le candidat de la droite sur les soupçons d'emploi fictif qui entourent sa femme. Aux enquêteurs, François Fillon a reconnu avoir demandé à son suppléant, Marc Joulaud, d'employer son épouse, Pénélope, comme assistante parlementaire entre 2002 et 2007. "J'ai souhaité que ma femme l'accompagne car je voulais garder la main sur ma circonscription", a notamment déclaré Fillon.De nouveaux soupçons pèsent également sur le travail de Pénélope Fillon à la Revue des deux mondes. Les enquêteurs se demandent si cet emploi serait une contrepartie de la distinction comme grand-croix dans l'ordre national de la Légion d'honneur de Marc Ladreit de Lacharrière, propriétaire de la revue.Ces révélations pourraient donc venir parasiter la contre-offensive qui se préparent pour la conférence de presse prévue à 16h ce lundi. Dans la foulée, François Fillon réunira un comité politique et devrait modifier la structure de l'équipe qui l'entoure pour sa campagne. Preuve que les deux dernières semaines ont laissé des traces au sein du parti, divisé sur la marche à suivre dans cette tempête.Dans l'après-midi, le député LR du Rhône, Georges Fenech, entend également publier une liste de parlementaires qui, comme il l'a fait la semaine dernière, demandent à François Fillon de retirer sa candidature.La conférence de presse de François Fillon, ce lundi 6 février à 16h, est à écouter en direct sur Sud Radio, lors d'une émission spéciale présentée par Patrick Roger, accompagné de Michaël Darmon et Christophe Bordet, suivi du débrief dans Débat d'Expert et des principales réactions dans Moi, président, présenté par André Bercoff.

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/