Paquet de pâtes, "démagogie"… Le débat sur les APL fait rage à l’Assemblée nationale

Alexis Corbière et Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale
Alexis Corbière et Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale

La décision du gouvernement de diminuer de 5 euros les aides au logement pour les plus démunis et notamment les étudiants est loin de faire l’unanimité dans la classe politique. Ce mercredi, les débats ont été houleux à l’Assemblée nationale.

Diminuer les APL de 5 euros tout en préparant le terrain pour une baisse de l’ISF, tel semble être le projet du gouvernement actuel, au grand dam de l’opposition de gauche, qui critique une mesure jugée injuste envers les plus pauvres. Alors que la députée (LREM) Claire O’Petit a suscité une polémique en s’attaquant notamment aux étudiants qui sont actuellement "chez papa-maman", le débat s’est poursuivi à l’Assemblée nationale ce mercredi lors de la traditionnelle séance de questions au gouvernement.

La France Insoumise apporte pâtes, sauce tomate et pain de mie dans l’hémicycle

Une séance au cours de laquelle le député (France Insoumise) Alexis Corbière s’est montré particulièrement virulent envers le gouvernement. "Depuis votre arrivée, le Smic n'a pas été revalorisé, le gel du point d'indice des fonctionnaires a été maintenu, la CSG va être augmentée avec pour conséquence que les retraités vont voir baisser leur pouvoir d'achat", a-t-il lancé d’emblée. Au moment de poser sa question, son collègue Jean-Luc Mélenchon a alors sorti un sac de courses, déballant paquets de pâtes, sauce tomate, pain de mie, etc. "J'ai fait les courses ce matin, M. le Premier ministre, voilà ce que vous supprimez tous les mois aux plus démunis. Avez-vous calculé le nombre de pauvres supplémentaires que vous allez fabriquer ? Votre politique c'est s'en prendre aux plus pauvres, et donner aux plus riches", s’est-il insurgé.

Gérald Darmanin : "Certains semblent avoir le monopole de la démagogie"

Une mise en scène qui n’a pas plu à tout le monde, alors que l’usage de tout type d’objets pour appuyer son propos est normalement proscrit lors de la séance hebdomadaire de questions au gouvernement. Prenant la parole pour répondre à Alexis Corbière, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, s’est voulu tranchant. "Personne n'a le monopole du cœur mais certains semblent avoir le monopole de la démagogie. Il est bien déraisonnable de parler comme vous le faites quand on connaît les difficultés de nos concitoyens. (…) Les économies que nous allons faire, c'est l'augmentation de 100 euros de l'allocation adulte handicapé et du minimum vieillesse, c’est l’augmentation de la prime d’activité, c’est la suppression de la taxe d’habitation, c’est 260 euros pour un ouvrier au Smic grâce à la suppression des cotisations", a-t-il répondu.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio