Une députée justifie la baisse des APL pour les étudiants qui "pleurent" pour 5 euros

Logements à Paris (©Joël Saget - AFP)

Si le gouvernement est très critiqué depuis ce week-end suite à sa décision de raboter les aides au logement de cinq euros par mois, certains députés estiment cette mesure totalement justifiée.

Alors qu’un allègement massif d’impôts pour les plus riches se profile, le gouvernement a décidé de raboter de 5 euros par mois les aides au logement, qui bénéficient en grande partie aux étudiants et aux catégories populaires. Une mesure mise sur le compte du précédent gouvernement sous François Hollande, ce qu’a démenti l’ancien ministre Christian Eckert ce lundi sur Sud Radio. Face à la grogne sociale qui pourrait rapidement monter, des députés de La République En Marche montent au créneau pour défendre cette mesure.

"C’est ça ou on augmente les impôts"

C’est le cas de Claire O’Petit, députée de l’Eure. Interrogée par le Huffington Post, l’élue s’est montrée très claire sur ce sujet. "Cinq euros c’est beaucoup, mais c’est ou ça ou on augmente les impôts. Vous savez, les étudiants qui touchent les APL touchent aussi une bourse normalement, et c'est très bien. On ne peut pas toujours dire qu’il y a des dettes et qu’il faut que ça change, et d’un autre côté constater qu’à chaque fois qu’on touche à une corporation, celle-ci dit "non c’est pour l’autre, pas pour moi"", a-t-elle déclaré avant d’estimer que les étudiants étaient déjà bien aidés par l’État.

"Si à 18 ans, vous commencez à pleurer pour 5 euros..."

"Il y a les transports moins chers, la carte d'étudiant, l’APL, les bourses… Ça ne suffit pas bien sûr,  beaucoup d’étudiants sont encore obligés de travailler, Mais bon sang, regardez un peu ailleurs... Ça va, messieurs dames... Si à 18, 19 ans, 20 ans, 24 ans, vous commencez à pleurer pour 5 euros, qu'est-ce que vous allez faire de votre vie ?", a-t-elle ajouté.

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio