Les Républicains en pleine crise d’identité

Quel président pour le parti Les Républicains ? Bruno Cautrès, politologue, chercheur au Cevipof, le Centre de recherches politiques de Sciences Po, à Paris, était l’invité de l’actu sur l’antenne de Sud Radio le 13 août.

Thumbnail
La triple crise des Républicains.

Depuis la démission de Laurent Wauquiez, le processus est en cours : la date limite pour le dépôt des candidatures pour la présidence des Républicains, qui se cherchent un nouveau chef, est le 13 août. Trois élus espèrent obtenir les suffrages des adhérents : le président du groupe LR à l’Assemblée Nationale, Christian Jacob, le député du Vaucluse Julien Aubert et le député de l’Yonne, Guillaume Larrivé.

 

Quelle stratégie pour 2022 ?

Cette élection a-t-elle un caractère important pour le grand parti de la droite française ? "Je crois que cette élection est fondamentale, estime Bruno Cautrès. C’est le deuxième congrès que vont avoir Les Républicains depuis qu’ils ont changé de nom, en 2015. LR est une organisation politique à la croisée des chemins, avec une crise du leadership, mais aussi une crise tactique, à l’égard d’Emmanuel Macron, et stratégique : qu’est-ce que la stratégie LR à l’horizon 2022 ? Est-ce de faire de la figuration, ou de remporter la présidentielle ?"

Une crise idéologique

"Mais la crise principale est idéologique, d’identité : c’est quoi aujourd’hui, être LR ?, juge le politologue. La droite est à la croisée des chemins sur des questions fondamentales." Pour autant, les trois lignes des trois candidats potentiels sont-elles irréconciliables ? "Les trois candidats défendent évidemment tout un ensemble d’ADN de la droite, sur l’économie, sur une référence toujours un peu mythologique au gaullisme. Mais on voit quelqu’un à l’épicentre, Christian Jacob, mais aussi une droite plus dans les valeurs, Julien Aubert, plus de tendance souverainiste. Et puis une autre droite qui veut s’affirmer sur l’économie, très libérale, avec Guillaume Larrivé."

Une droite en manque de chef

Mais même après cette élection, ne manquera-t-il pas encore un vrai chef à la droite ? "On sait que la droite est une famille politique où la question du chef est importante. Un leadership de transition sortira de ce congrès car cela ne règle pas la question de qui sera le candidats à la prochaine élection présidentielle de 2022." Reste à voir combien d’adhérents participeront à ce congrès et à cette élection : Laurent Wauquiez, lui, avait été élu par environ 100.000 militants. Réponse le deuxième week end d’octobre.

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" en podcast.

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !