Lebranchu (PS) : “Le président du Medef devrait se méfier”

Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique, était l’invitée de Sud Radio, ce vendredi 31 octobre.

Thumbnail

Marylise Lebranchu poursuit sur le crédit d'impôt Compétitivité Emploi (CICE), qui prévoit de donner 41 milliards d'euros aux entreprises sur trois ans : "Le fait que l'on rembourse, que l'on donne 4 % du salaire brut à une entreprise, que l'on passe à 6 % tout de suite, cela interroge beaucoup de Français, qui se demandent pourquoi il n'y a pas de créations d'emplois [en contrepartie]. Les Français se demandent ce que font les patrons. Si j'étais lui, je me méfierais", réagit la ministre.Enfin, sur le rôle de l'Etat dans la gestion des contreparties au CICE : "L'Etat ne peut pas fixer le nombre d'emplois par entreprise, affirme la ministre. En revanche, branche par branche, on peut le demander aux patrons ; et M. Rebsamen [le ministre du travail, NDLR] est encore en train de les réunir – la branche chimie discute actuellement. Ce que pensent les Français, c'est que cela ne va pas assez vite, mais on attend des créations d'emplois et il y en aura",promet la ministre.

Réécoutez l'intégralité de l'interview de Marylise Lebranchu en cliquant dans la rubrique "Les podcasts de Sud radio" sur notre site Internet.