single.php

Lagarde (UDI) : “La Turquie ne joue pas son rôle”

Par La Rédaction

Après l’attentat de Tunis, Jean-Christophe Lagarde, patron de l’UDI et député de Seine-Saint-Denis, voit dans la Libye et la Turquie deux éléments déstabilisateurs du Moyen-Orient, et du monde arabe.

Thumbnail

Interrogé sur les suites à donner aux attentats de Tunis ce matin sur Sud Radio, le député UDI de Seine-Saint-Denis rappelle que "le ministre de la Défense français s'est déjà prononcé plusieurs fois pour une intervention en Libye", mais que celle-ci "ne peut être le fait de la France seule".La Libye est un pays extrêmement compliqué, avec une multitude de tribus autrefois tenues d'une main de fer par Kadhafi. On ne peut pas laisser ce foyer déstabiliser une région du monde arabe. C'est la plaque d'où partent tous les éléments de déstabilisation et de barbarie du secteur, affirme Jean-Christophe Lagarde.

“Sarkozy a bien fait d’intervenir en Libye”

"Nicolas Sarkozy a-t-il bien fait d'intervenir en 2011 en Libye ?" l'interroge Christophe Bordet, rédacteur en chef de Sud Radio."Oui, Nicolas Sarkozy a bien fait d'intervenir, et la France n'était pas la seule à décider de cette intervention, rappelle Jean-Christophe Lagarde. La Grande Bretagne l'a validée aussi." Il fallait absolument éviter, selon lui, "le massacre de dizaines de milliers de civils à Benghazi". Non, le problème, selon Lagarde, vient plutôt de l'absence "de suite à l'intervention, l'absence de gestion du suivi. Mais Nicolas Sarkozy n'est pas responsable de tout", affirme le patron de l'UDI. Il pointe plutôt du doigt "les Etats-Unis".

“La Turquie ne joue pas son rôle d’allié”

Enfin, dans la poudrière du Moyen-Orient, il y a un autre pays qui "joue un rôle déstabilisateur", dénonce Jean-Christophe Lagarde : La Turquie ne joue pas son rôle pour arrêter les combattants français et tunisiens qui rentrent chez eux après avoir fait la guerre avec Daesh. Ses frontières sont complètement poreuses, regrette le député français.“On ne peut pas être dans l'Otan, avoir un partenariat économique avec l'Europe, et ne pas faire ainsi son travail d'allié théorique, de coopération politique avec les pays arabes. Le flou de la politique turque vis-à-vis de Daesh – et c'est un euphémisme – ne nous aide pas !” s'insurge Jean-Christophe Lagarde.

L'info en continu
03H
00H
23H
22H
21H
20H
19H
17H
15H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/