Jean-Frédéric Poisson : "Je ne fais pas campagne contre les juges"

Le président du parti chrétien-démocrate entend "respecter [sa] parole" et continuer à soutenir François Fillon, même s'il confie ne pas faire campagne "contre les juges ou un autre candidat, mais pour la France".

Thumbnail

C'est un soutien presque contraint et forcé qu'est venu afficher Jean-Frédéric Poisson à François Fillon, ce jeudi dans le Grand Matin Sud Radio.

Le président du parti chrétien-démocrate, candidat à la primaire de la droite et du centre en novembre dernier, s'est dit respectueux de sa parole donnée à ce moment-là : "J'ai dit que je soutiendrais le vainqueur de la primaire. Je respecte parole et ma signature. Je ne quitte pas le navire quand il prend l'eau, c'est mon honneur de continuer à soutenir François Fillon. Il a décidé de se maintenir, c'est sa décision. Je la respecte, même si je n'aurais pas fait pareil."

Pour autant, Jean-Frédéric Poisson n'a pas caché sa gêne face aux attaques de François Fillon contre la justice, le candidat de la droite dénonçant "un assassinat politique""Je ne fais pas campagne contre les juges ou contre un autre candidat, mais contre la France."

Même sentiment face au rassemblement prévu dimanche en soutien à François Fillon et contre "le coup d'Etat des juges" : "La manifestation de dimanche est une maladresse. Je n'y serai pas, le PCD non plus. Si on peut encore gagner avec François Fillon, il faut changer radicalement la manière de faire campagne."