Jean-François Copé : "La droite ne peut pas être dans l’ambiguïté permanente"

Jean-François Copé était l’invité politique de Patrick Roger le 7 mars sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Thumbnail

Invité du petit déjeuner politique, Jean-François Copé, maire LR de Meaux  et coauteur de L'IA va-t-elle aussi tuer la démocratie ? est notamment revenu sur la présentation de la liste LR pour les prochaines élections européennes, au micro de Patrick Roger.

"La droite doit clarifier sa position"

Va-t-il soutenir cette liste dévoilée par Laurent Wauquiez et menée par François-Xavier Bellamy ? "Je vous dirai cela le moment venu, répond l’ancien ministre et ancien président de l'UMP. Pour autant, nous ne sommes pas dans la même trajectoire, Jean-Pierre Raffarin et moi. Je me suis exprimé sur la tribune d’Emmanuel Macron concernant l’Europe et j’ai regretté qu’elle ne soit pas écrite par notre famille politique. En vérité, c’est très exactement ce que devrait être notre engagement pour l’Europe, à la fois profondément européenne mais en étant un peu ferme sur un certain nombres de sujets. C’est pour cela que la droite doit clarifier sa position. Elle ne peut pas être dans l’ambiguïté permanente".

L'Europe, terrain de jeu des puissances

Du coup, va-t-il attendre pour se prononcer ? "J’ai pris beaucoup de recul par rapport à la politique nationale. Je suis avocat, je m’occupe de ma ville de Meaux, j’ai coécrit un livre sur l’Intelligence artificielle. Je n’ai pas l’intention de commenter tous les jours les choses, de faire des petites phrases. J’ai fait cela pendant des années."

Pour Jean-François Copé, "l’Europe est devenue le terrain de jeu des deux grandes puissances, États-Unis et Chine". Il publie un livre avec Laurent Alexandre, intitulé L'IA va-t-elle aussi tuer la démocratie ?. "Les machines sont capables de simuler l'Intelligence humaine, explique le maire de Meaux. Cela peut permettre des avancées scientifiques, avec des diagnostics parfois plus sûrs que ceux des hommes. Des progrès technologiques énormes, mais aussi des risques pour la démocratie, avec les influences étrangères dans les débats comme lors de la présidentielle américaine, des risques de manipulation de l'information, de cyberattaques".

 

Cliquez ici pour écouter  "L’invité politique”  avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !