single.php

François Bayrou : "Des menaces sur la révision constitutionnelle"

Par Jérémy Jeantet

Pour le président du MoDem, la majorité annoncée pour voter la révision constitutionnelle devient de "plus en plus précaire", au point que l'adoption du texte paraît "menacée".

Invité de Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat, François Bayrou a fait part de ses doutes sur l'adoption du projet de révision constitutionnelle."Ça prend une mauvaise tournure, a confié le président du MoDem et maire de Pau. Il suffit d'observer, de faire les comptes, ce que, j'imagine, les collaborateurs du Gouvernement et du président de la République font, pour s'apercevoir que cette majorité, qui paraissait massive, devient de plus en plus précaire. Le Gouvernement porte une responsabilité dans cette gestion."Une évolution qu'il ne comprend pas : "Est-ce que les libertés individuelles sont menacées ? Est-ce que le droit de la nationalité est menacé par ce qui se prépare ? En rien. La question se résume à ce fait que, des gens qui ont porté atteinte, qui ont porté le fer et le feu, qui ont tué des enfants dans notre pays, est-ce qu'on peut leur enlever la carte d'identité ? Franchement, ce n'est pas la pire punition.""On a l'impression qu'on se bat sur des représentations fantasmatiques de ce qu'est la réalité du pays, a poursuivi François Bayrou. Pour moi, il n'y a aucune remise en question de ce que nous avons de plus juste et de plus profond et, pour les autres textes qui viennent, je pense qu'il est du devoir des gouvernants d'aller dans le sens de la sécurité."Regardez l'interview de François Bayrou, président du MoDem et maire de Pau, invité de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat

L'info en continu
20H
19H
17H
16H
15H
13H
12H
09H
08H
21H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/