single.php

Exclue du parti radical, Rama Yade parle d'une "exécution politique"

Par Jérémy Jeantet

L'ancienne ministre Rama Yade a été exclue jeudi du parti radical. Une éviction qu'elle attribue à son action judiciaire pour dénoncer de possibles fraudes lors de l'élection interne à la présidence, qu'elle a perdue, l'an dernier.

Thumbnail

Rama Yade ne décolère pas. Invitée de RTL ce vendredi, l'ancienne ministre est revenue sur son éviction du parti radical, jeudi.Dénonçant "une opération de vengeance", elle a évoqué "un véritable commando pour une exécution politique". Selon elle, il s'agit d'une réponse à son action en justice, elle qui accuse Laurent Hénart d'avoir fraudé pour remporter l'élection interne à la présidence du parti radical en juin 2014. Déboutée lors du jugement de première instance, elle a interjeté appel.Jeudi, le parti radical a annoncé avoir exclu Rama Yade pour ses prises de position "de nature à nuire au parti".Une décision qu'elle affirme, ce vendredi, avoir "appris par la presse". Elle qui est conseillère régionale se retrouve, au moment de la formation des listes, sans parti et donc, peut-être bientôt, sans mandat, même si elle indique que "Nicolas Sarkozy était favorable" à sa candidature pour les régionales."Même Nadine Morano, après ce qu'elle a dit sur la race blanche, n'a pas été exclue", a poursuivi Rama Yade, qui assure vouloir "rester au sein de l'UDI et il n'y a aucun problème pour cela".

L'info en continu
12H
11H
10H
09H
08H
Revenir
au direct

À Suivre
/