Erwan Deveze : "Le cerveau de quelqu'un qui est au pouvoir est écartelé"

Erwan Deveze, dirigeant fondateur de Neuroperformance Consulting, consultant en neurosciences et management, auteur du livre "Le pouvoir rend-il fou ?" (éditions Larousse) était l’invité d’André Bercoff mardi 14 janvier sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

Erwan Deveze invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Que se passe-t-il dans la tête d'un homme ou d'une femme qui est au pouvoir ? Comment son cerveau agit et réagit ? Ce sont les questions auxquelles s'est attelé Erwan Deveze, consultant en neurologie, un discipline qui connaît actuellement son "âge d'or".

 

Un travail basé sur son expérience personnelle

"La neuroscience, on en parle beaucoup depuis quelques années. On commence enfin à comprendre le fonctionnement du cerveau, et dans ce cas précis celui des hommes et des femmes qui ont du pouvoir", se réjouit Erwan Deveze qui s'est penché sur ces questions suite à une lésion au cerveau survenue après une opération chirurgicale, il y a une dizaine d'années. "J'ai dû aller vers la compréhension, la connaissance pour m'en sortir. Aujourd'hui, j'incite chacun et en particulier les hommes et femmes de pouvoir à aller vers cette connaissance", raconte-t-il.

Montesquieu disait "tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser". "Et c'est vrai !", réagit Erwan Deveze qui porte du coup "un regard assez tendre envers nos dirigeants". Selon le consultant, "nous tous dans notre vie, on est amené à connaître un instant de pouvoir : un pouvoir chez soi, à son travail... Et c'est très difficile de vivre cette notion de pouvoir". Difficile surtout, parce que "l'on n'y connait rien", juge-t-il.

Approfondir ses connaissances pour "gagner un temps fou"

Mais lorsque l'on est aux affaires et que le temps nous est compté, peut-on se permettre de s'engager dans ces recherches ? "Justement, vous allez gagner du temps, parce que vous allez mieux décider, mieux travailler et in fine, ça va vous faire gagner un temps fou", répond Erwan Deveze. Pour le consultant, les hommes de pouvoir n'y accordant pas de temps "ont tord et sont sous la tyrannie de l'immédiateté et dans cette démence permanente". Il porte son jugement grâce à son expérience. "Avant d'être consultant et d'écrire des livres sur le cerveau, j'ai été malade. Tout ce dont je parle, je l'ai expérimenté au travers de cette neuroplasticité : rien n'est figé en nous", justifie-t-il.

Et les premières pistes pour comprendre le fonctionnement du cerveau chez un homme de pouvoir sont simples. "Il faut distinguer deux étapes : la conquête du pouvoir et l'exercice du pouvoir", annonce le consultant. "Il ne se passe pas du tout la même chose dans le cerveau qui est dans une phase de conquête ou dans une phase d'exercice du pouvoir", précise-t-il. Pour Erwan Deveze, en phase de conquête, l'homme va être "à l'écoute, empathique, il faut rallier à sa cause, on va être séducteur au possible". Mais une fois qu'il faut exercer le pouvoir, "vous vous lâchez, c'est naturel", note-t-il. Et tout l'enjeu est de "contrôler cette période", souligne le consultant. "Le cerveau de quelqu'un qui est au pouvoir est écartelé entre deux états, passant par l'intense jouissance, la domination, le plaisir...", remarque l'auteur.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !