Brune Poirson : "91% des produits non-vendus sont détruits. Notre économie est absurde"

Brune Poirson, secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, était l’invité politique de Patrick Roger le 6 septembre sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Brune Poirson, interviewée par Patrick Roger sur Sud Radio le 6 septembre à 7h40.

Il y a un an, Priscillia Ludosky, future Gilet Jaune, commençait à se faire entendre pour réclamer notamment des taxes sur le kérosène, puis on a vu l'embrasement en France, avec la hausse des carburants. Un autre conflit est-il redouté, attisé notamment par des discours alarmistes sur le climat ? "Certaines demandes sont tout à fait légitimes, et toujours d'actualité, que nous devons écouter, explique Brune Poirson. Non seulement nous écoutons, mais en plus nous agissons ! Nous avons par exemple développé pour les Gilets Jaunes 11 milliards d'euros et en matière d'écologie, c'est l'ensemble du gouvernement qui est mobilisé pour faire plus, parce qu'effectivement, à l'échelle planétaire, les choses changent encore plus rapidement que d'habitude".

 

L'écologie, exercice d'équilibriste ?

"Toute la difficulté aujourd'hui est de gérer l'urgence et faire cette transition sans casser. Sans casser la cohésion sociale, sans casser notre démocratie, sans casser nos équilibres environnementaux. Il faut faire la synthèse, et c'est très difficile. D'un côté, certains nous demandent d'être plus verts que verts, et je comprends leurs préoccupations, mais de l'autre côté, beaucoup ne sont pas encore prêts à cette transition".

La concurrence avec les pays moins verts ?

"Nous tenons à mettre en place des mesures de justice et d'équilibre, comme une taxe carbone aux frontières, pour que les produits que nous importons de Chine, par exemple, puissent être taxés à la hauteur de la pollution qu'ils engendrent, sans entrer en concurrence presque déloyale avec des produits français qui seraient produits de façon beaucoup plus respectueuse de l'environnement".

La lutte contre les décharges sauvages

Les déchetteries sauvages sont l'un des sujets brûlants. "Depuis avril 2018, avec constance, j'ai dit que je souhaitais mettre en place un système de reprise gratuite des déchets du bâtiment s'ils étaient préalablement triés. Deuxièmement, il faut renforcer le maillage des déchetteries : il y a 4.500 déchetteries en France, mais seulement 400 déchetteries professionnelles. Cela ne suffit pas, et cela donne lieu à des dépôts sauvages qui empoisonnent la vie des Français.

Élus, État, représentants de la filière du bâtiment : hier, nous nous sommes mis d'accord sur ces principes-là. Nous allons ensuite les inscrire dans la loi. Nous allons renforcer les pouvoirs de police du maire, permettre aux villes de mettre en place un système de vidéosurveillance contre les dépôts sauvages".

La lutte contre les gaspillages

"En France, environ 800 millions d'euros par an de produits sont détruits alors qu'ils pourraient être encore utilisés. Par exemple, nos vêtements : une grande quantité pourrait être encore portés, mais ils sont brûlés parce qu'ils n'ont pas marché, ne sont pas à la mode. Pareil pour les cosmétiques : 3 millions de Français n'osent pas sortir car ils manquent de produits d'hygiène de base d'un côté. De l'autre côté, 91% des produits qui ne sont pas vendus sont détruits. On est dans un système absurde à l'image de notre économie. Notre économie, par bien des aspects, est mauvaise socialement, écologiquement et économiquement. Avec la lutte contre le gaspillage, on inverse la logique. Il faut arrêter parfois de produire trop, et de produire pour détruire".

Benjamin Griveaux ou Cédric Villani ? "Anne Hidalgo doit se frotter les mains"

"Benjamin Griveaux porte un projet fort et ambitieux pour la ville de Paris. Anne Hidalgo doit se frotter les mains dans son bureau. Je ne suis pas forte en maths, mais je sais que les divisions font rarement des additions".

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !