single.php

B. Hamon veut "sortir les dépenses de sécurité du calcul des déficits"

Par Jérémy Jeantet

Le député PS des Yvelines, Benoît Hamon, s'est dit totalement en accord avec le discours du président de la République lundi selon lequel "le pacte de sécurité doit l'emporter sur le pacte de stabilité".

Lundi, devant le Congrès, François Hollande a annoncé des renforts d'effectifs pour les douanes, la police, la gendarmerie ou encore l'administration pénitentiaire. Le président de la République a annoncé en assumer le coût pour les finances de l'Etat, appelant à ce que "le pacte de sécurité l'emporte sur le pacte de stabilité", cette règle des 3 % de déficit public annuel imposée par Bruxelles.Alors que le Gouvernement envisageait initialement de se rapprocher un peu plus de ces clous européens, ces nouvelles dépenses vont éloigner le pays de cet objectif.Une orientation saluée par Benoît Hamon, invité de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat : "C'est quelque chose de symbolique que le président ait dit à l'Europe qu'on se serre la vis depuis maintenant des années, mais qu'on ne fait pas tous les mêmes efforts sur le même terrain. Nous, nous faisons la guerre au Mali. Nous, nous faisons la guerre au Sahel. Nous, nous faisons la guerre en Syrie et en Irak et on ne protège pas que des Français.""J'attends qu'on sorte les dépenses militaires, les investissements nécessaires à la défense de l'Europe et de la France du calcul des déficits qui nous amène parfois à avoir un commissaire européen sortir sa petite règle en bois et dire au Premier ministre français et au président de la République 'Attention vous n'êtes pas dans les clous'. Oui, aujourd'hui, ces clous comptables, budgétaires, importent moins que la sécurité des Français", a ajouté le député PS des Yvelines.

Regardez l'interview de Benoît Hamon, député PS des Yvelines et ancien ministre de l'Education nationale, invité de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat.
L'info en continu
19H
17H
15H
14H
13H
12H
11H
10H
Revenir
au direct

À Suivre
/