Aymeric Caron : "Le capitalisme montre aujourd'hui son impasse"

Aymeric Caron est journaliste, écrivain et auteur du livre Vivant, (de la bactérie à Homo ethicus) (Éditions Flammarion)
Aymeric Caron est journaliste, écrivain et auteur du livre Vivant, (de la bactérie à Homo ethicus) (Éditions Flammarion)

"Je suis pessimiste et angoissé par rapport à ce qui va nous arriver dans les années et les décennies qui viennent. On arrive au bout d’un système, au bout d’une logique. On est en perte de repères, en perte de sens. Et je suis persuadé qu’il y a un nouveau modèle politique à inventer", a déclaré Aymeric Caron, journaliste, écrivain et auteur du livre Vivant (de la bactérie à Homo ethicus) (Éditions Flammarion). Aymeric Caron était l’invité d’André Bercoff le 4 décembre 2018 sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

Aymeric Caron : "Nous avons un problème de redistribution des richesses"

"Je pense que le capitalisme tel que nous l’avons développé, à savoir le néo-libéralisme, montre vraiment son impasse. Ceux qui profitent de ce système aujourd’hui essaient de cacher le fait que le capitalisme est en train de s’écrouler. Il faudra bien le remplacer par quelque chose, mais on ne sait pas par quoi", a estimé Aymeric Caron au micro d’André Bercoff.

Pour Aymeric Caron, cette nouvelle voie ne peut être que l’écologie. "L’écologie, ce n’est pas la fiscalité écologique. Il faut repenser notre rapport à la consommation, aux ressources, à l’autre, au travail… Il faut se rendre compte que si les gens n’arrivent pas à s’en sortir aujourd’hui, c’est aussi un problème d’écologie. La robotisation et l’intelligence artificielle obligent, dans la société de demain il n’y aura plus la même quantité de travail à distribuer parmi les humains. C’est un problème de redistribution des richesses. Cela, alors même qu’il n’y a jamais eu autant de richesse dans le monde, le PIB mondial n’a jamais été aussi important", a poursuivi Aymeric Caron.

Aymeric Caron : "Il y a une demande de rénovation démocratique"

Interrogé sur son analyse des causes qui ont fait naître le mouvement des gilets jaunes, Aymeric Caron a répondu : "La question des impôts a toujours servi d’étincelle aux mouvements contestataires. Mais c’est uniquement le déclencheur, il cache autre chose. On voit qu’il y a une demande de rénovation démocratique.

L’élection d’Emmanuel Macron a révélé notre incapacité à faire vivre la démocratique telle qu’elle est censée s’incarner. Il faut s’interroger sur la manière dont il a été élu, car beaucoup de gens ont voté pour lui pour éviter de voter Marine Le Pen. En termes d’adhésion populaire Macron est extrêmement minoritaire. Et ça pose un vrai souci".

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio