Aurore Bergé : "on doit pouvoir réussir à travailler plus longtemps"

Pour Aurore Bergé, députée des Yvelines et porte-parole d'En Marche, pour rendre le système de retraites viable, il est nécessaire que les cotisants travaillent plus longtemps. Elle salue également le bilan du G7 de Biarritz et se prononce pour l’interdiction de la corrida aux mineurs.

Aurore Bergé interviewée par Patrick Roger sur Sud Radio, le 27 août 2019 à 7h40.

Aurore Bergé était l’invitée politique de Patrick Roger le 28 août 2019 sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

 

Le sommet du G7, "une avancée pour la stabilité"

Aurore Bergé tire un bilan positif du sommet du G7, qui vient de se clôturer à Biarritz. "On est sorti des déclarations de principes qui n’étaient jamais suivies d’effets. Cette fois-ci, on a eu des choses concrètes, qui ont été acceptées par les 7 chefs d’État et de gouvernement. On sait que Donald Trump n’est pas sur la ligne française sur un certain nombre de sujets (le nucléaire iranien notamment). Mais là, on a réussi à faire en sorte que les sept chefs d’État se mettent d’accord. Je pense que c’est quand même une avancée pour la stabilité", a-t-elle déclaré.

Réforme des retraites : "il faut qu’on travaille plus longtemps"

Au sujet de la réforme des retraites, Aurore Bergé a déclaré : "si on veut que notre système de retraites continue à être viable, il faut profondément le transformer. Il est injuste pour les femmes qui subissent malheureusement des retraites minorées parce qu’elles ont souvent eu des carrières hachées. Il faut arriver enfin à avoir un système clair et durable. Pour cela, il faut qu’on travaille plus longtemps.

On a plein d’options qui sont aujourd’hui sur la table, ce n’est pas figé. Mais une chose est sûre : le système doit être profondément revu pour être plus juste et plus lisible. Et surtout, on doit pouvoir réussir à travailler plus longtemps sans pénaliser ceux qui ont commencé à travailler très tôt".

La corrida : pour Aurore Bergé, "l’argument de la tradition ne suffit pas"

Interrogée sur l’idée d’interdire les cirques avec animaux sauvages et la corrida, Aurore Bergé a déclaré : "je crois qu’il faut aller beaucoup plus loin sur la question du bien-être animal. Sur la corrida, je propose qu’on l’interdise aux mineurs. J’entends que certains la considèrent comme une tradition, mais l’argument de la tradition ne suffit pas, sinon il y aurait beaucoup de choses qui n’auraient jamais évolué dans notre société. Sur la question des cirques avec des animaux sauvages, beaucoup de maires prennent des arrêtés pour interdire la venue de ces cirques sur leurs communes. Vous savez, on a longtemps accepté des lions dans des cages de 3 mètres carrés car on y était habitué. Je pense que beaucoup de Français sont prêts aujourd’hui à changer leur regard sur ces choses".

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !