single.php

Retraites : "En l’état, je voterai contre la réforme" affirme Pierre-Henri Dumont (LR)

Les Républicains vont-ils voter la réforme des retraites ? Pierre-Henri Dumont, député LR du Pas-de-Calais, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 31 janvier 2023 dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

Pierre-Henri Dumont retraites
Pierre-Henri Dumont, invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio.

Le groupe LR avait prévu de déposer 14 amendements lors de l’examen de la réforme des retraites devant la commission des affaires sociales. "Un amendement est un acte politique et il faut rappeler que nous sommes un groupe d’opposition", a expliqué Stéphane Viry, député des Vosges et l’un des trois orateurs de LR.

Retraites - Pierre-Henri Dumont (LR) : "En l’état, je voterai contre la réforme"

Pierre-Henri Dumont confirme au micro de Jean-Jacques Bourdin qu'en l'état, il "votera contre cette réforme". Elle vise selon lui "avant tout à faire payer le prix de l'effort à celles et ceux qui ont commencé le plus tôt. En leur demandant de travailler 44 annuités s'ils sont reconnus carrière longue. 45 ou 46 s'ils ont commencé tôt et ne sont pas reconnus carrière longue. Quand on demande à ceux qui ont commencé plus tard, dans des métiers moins pénibles, de travailler 43 annuités. Il y a un problème de justice sociale", estime le député.

Un amendement LR a été déposé sur les carrières longues 43 ans au lieu de 44 ans, notamment pour ceux qui commencent à travailler à 20 ans. "C'est un amendement de groupe signé par l'ensemble des députés LR", précise Pierre-Henri Dumont. "Toute personne qui a validé au moins 1 trimestre avant 21 ans, pas seulement ceux reconnus carrière longue, pourrait partir en retraite sans décote s'ils ont tous leurs trimestres, même s'ils n'ont pas atteint l'âge l'égal". "Si cet amendement est adopté, ça me fera changer d'avis et un nombre important de députés du groupe qui aujourd'hui sont dans l'optique de voter contre ou s'abstenir".

 

"Les femmes sont parmi les perdantes de la réforme, en particulier celles qui ont eu des enfants"

Les députés LR proposent également une clause de revoyure en 2027. "Nous avons exposé ce point à la Première ministre mais il n'a pas été retenu dans le projet présenté", explique Pierre-Henri Dumont. "Nous le remettons par amendement". Il détaille : "nous voulons pousser jusque 63 ans d'ici la fin du quinquennat et voir si les indicateurs nécessitent de passer à 64 ans dans les 5 années qui suivent. Mais tout cela est conditionné à l'amendement précédent".

Un autre amendement a été déposé au sujet de la carrière hachée femmes : départ à taux plein à 66 ans au lieu de 67 ans, à partir de 2 enfants. "Les femmes sont parmi les perdantes de la réforme, en particulier celles qui ont eu des enfants. Notre système permettra pour ces femmes de partir bien avant l'âge légal et résout cette question". L'amendement proposant de supprimer le régime de retraites spéciales des sénateurs a, quant à lui, été déclaré irrecevable, "car il augmente les charges de l'État".

 

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”

L'info en continu
19H
18H
17H
16H
14H
12H
11H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/