single.php

Parlons Vrai chez Bourdin - retraites : comment LFI compte-t-elle contester la réforme ?

Comment LFI compte-t-elle contester la réforme des retraites à l’Assemblée Nationale ? Sébastien Rome, député LFI de l’Hérault, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 8 février dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

Sébastien Rome retraites
Sébastien Rome, député LFI de l’Hérault, invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio. © AFP

Motion de censure retoquée, motion référendaire non tirée au sort, amendements par milliers, chahut à l’Assemblée, présence renforcée dans les manifestations : La France Insoumise tente par tous les moyens de contester la réforme des retraites, dans et hors de l’Assemblée nationale.

Retraites : "On peut prendre 3 mois pour discuter d'une réforme qui va impacter les gens pour 2 ans de leur vie"

Avec les milliers d'amendements, les débats autour de la réforme des retraites risquent de ne pas aller au bout. "C'est dans les mains du gouvernement ! affirme Sébastien Rome. On a commencé les débats lundi soir, on a eu réellement pour l'instant deux séances pour étudier le fond de l'affaire. Le gouvernement est en train de réduire le temps de discussions et ne veut pas parler du fond de l'affaire, dénonce le député. Il ne veut pas qu'on discute avec lui de cette réforme que 80% des Français et 93% des actifs rejettent".

Le nombre d'amendements déposés majoritairement par LFI repoussent les débats. "Bien sûr que l'on fait notre travail !" se défend Sébastien Rome. "En 1906, l’Assemblée nationale s'est posé la question des retraites, rappelle-t-il. Ça a duré 3 jours toutes les semaines pendant 5 mois. Est-ce qu'on n'est pas capables d'organiser un débat sur plusieurs mois sur une réforme qui impactera autant de personnes sur 2 ans ? interroge le député. On peut prendre 3 mois par exemple pour pouvoir en discuter".

 

Sébastien Rome : "Je souhaite que tout soit fait pour pouvoir faire tomber cette réforme"

L'intersyndicale appelle à une grande mobilisation samedi 10 février. "On y sera", assure Sébastien Rome. La manifestation de mardi 7 février a réuni un peu moins de monde que les dernières. "Pour quelqu'un qui a un petit salaire, se mettre en grève est difficile. La manifestation de samedi est là pour que tout le monde puisse se mobiliser". Le député souligne la "lame de fond, qui sont toutes les petites villes qui ont manifesté à des taux incroyables". "Cette réforme, nous ne pourrons la repousser qu'avec l'aide des personnes les plus impactées par le fait de repousser de 2 ans".

Sébastien Rome appelle-t-il à des grèves plus dures, massives et nombreuses ? "Ce sont les décisions que prendront les travailleurs et travailleuses sur le terrain". Le député "souhaite que tout soit fait pour pouvoir faire tomber cette réforme, qui est injuste". "C'est-à-dire qu'il faut avoir un rapport de forces qui montre le refus total de cette réforme. Le gouvernement ne l'entend pas, donc il faudra le dire beaucoup plus fort". "La manifestation de samedi sera importante dans la suite du mouvement. Les organisations syndicales prendront leurs responsabilités et verront s'il faut des grèves reconductibles, s'il faut faire une semaine de black out".

 

 

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”

L'info en continu
23H
22H
20H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/