Yémen: un raid américain tue des civils, dont des enfants

Il s’agit du premier raid à être autorisé par Donald Trump. Washington a reconnu mercredi qu’un raid des forces spéciales américaines lancé dimanche sur une cible d’Al-Qaida avait tué des civils, dont plusieurs enfants.

Thumbnail

Un raid des forces spéciales américaines lancé dimanche sur une cible du Yémen a tué 41 membres d’Al-Saida et huit femmes et huit enfants, selon une source sur place. Un soldat américain a également trouvé la mort lors de la frappe

Dans un communiqué, Washington précise que “les possibles victimes civiles semblent avoir été prises dans les tirs” lancés par les avions et les hélicoptères venus en appui de soldats au sol. Ces derniers étaient engagés “contre un ennemi déterminé, comprenant des femmes”. Selon le commandement des forces armées, Al-Qaida “a une tradition bien établie et horrifiante de cacher des femmes et des enfants dans ses zones d'opération et ses camps, et démontre en permanence son mépris pour les vies innocentes”. 

Une fillette de 8 ans fait partie des victimes. Il s’agirait de la fille du terroriste Anwar al-Awlaki, qui avait trouvé la mort en 2011 dans une frappe de drone. Elle était de nationalité américaine.

Ce raid, autorisé par Donald Trump, avait été préparé de longue date avec l’accord de Barack Obama. Six soldats américains ont également été blessés durant l’opération.
 


Revenir
au direct

À Suivre
/