Taïwan : malgré la guerre en Ukraine, les États-Unis n'abandonnent pas l'Asie

Les États-Unis s'empressent de montrer que malgré la guerre en Ukraine, ils n'abandonnent pas Taïwan, estime Emmanuel Lincot, sinologue, professeur à l’Institut Catholique de Paris et chercheur associé à l’Iris, co-auteur de "La Chine face au monde : une résistible ascension" (Éditions Capis Muscat).

Taïwan
En déplacement à Tokyo, Joe Biden a assuré qu’une réponse militaire américaine ne se ferait pas attendre en cas d’attaque chinoise contre Taïwan.

En déplacement à Tokyo, Joe Biden a assuré qu’une réponse militaire américaine ne se ferait pas attendre en cas d’attaque chinoise contre Taïwan. La Chine maintient pour sa part que sa politique vis-à-vis de Taïwan relève de ses affaires intérieures.

 

L’invasion chinoise de Taïwan a été retardée par l’invasion russe en Ukraine, estime Emmanuel Lincot

"Cette déclaration est une réaction aux ingérences chinoises beaucoup plus à l’est, dans les îles Salomon. Qui, rappelons-le, se trouvent à la lisière de la Polynésie française, donc nous sommes concernés bien sûr. C’est une occasion pour Joe Biden de rappeler que ce n’est pas parce que la guerre en Ukraine a lieu que les Américains abandonnent l’Asie comme le théâtre de la confrontation avec la Chine.

L’histoire nous dira peut-être que lors de leur rencontre le 4 février 2022, Xi Jinping et Vladimir Poutine se sont mis d’accord pour attaquer l’un l’Ukraine, l’autre Taïwan. Mais la résistance ukrainienne, de même que le soutien occidental, ont considérablement retardé cette échéance," a imaginé Emmanuel Lincot.

"Les incertitudes nord-coréennes s’invitent également"

Qu’est-ce qui poussait les États-Unis à une riposte militaire ? "Une telle opération déclencherait le traité qui est en vigueur depuis 1969, le Taiwan Relations Act, qui dit qu’en cas d’attaque de Taïwan, il y aurait une riposte américaine immédiate. Les incertitudes nord-coréennes s’invitent également, Pyongyang faisant peser la menace des essais nucléaires."

Quel est l’intérêt de la Chine d’établir un contrôle total sur Taïwan ? "Si vous regardez la carte, Taïwan est une sorte de porte-avions naturel. Donc, du moment que vous avez le contrôle sur Taïwan, vous avez une profondeur stratégique vers le Pacifique", a répondu Emmanuel Lincot.


Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Benjamin Glaise et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !