Londres : un véhicule fauche plusieurs piétons devant une mosquée et fait un mort

Un véhicule a fauché plusieurs piétons devant une mosquée faisant au moins un mort
Un véhicule a fauché plusieurs piétons devant une mosquée faisant au moins un mort © DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

Une camionnette a fauché plusieurs piétons dimanche soir devant la mosquée de Finsbury Park à Londres. Un homme a été tué et dix autres personnes ont été blessées.

Un homme a été tué et dix personnes blessées par une camionnette qui a fauché des piétons près d'une mosquée dans le nord de Londres, dans la nuit de dimanche à lundi. "Un homme a été prononcé mort sur les lieux" de l'attaque et "huit blessés ont été conduits dans trois hôpitaux différents", a indiqué la police dans un communiqué. Elle a ajouté que le conducteur de la camionnette, âgé de 48 ans, avait été maîtrisé par le public sur place avant d'être arrêté par la police. "Il a été conduit à l'hôpital par précaution" et subira une évaluation psychologique. Deux personnes ont également été soignées sur place pour "des blessures mineures", précise la police.

Le conducteur maîtrisé par le public sur place

L'attaque a eu lieu à proximité de la mosquée de Finsbury Park et intervient dans un climat d'extrême fébrilité au Royaume-Uni, frappé par trois attentats en trois mois, dont deux impliquant des véhicules ayant fauché des piétons. "Je veux tuer tous les musulmans", a crié le conducteur âgé de 48 ans en précipitant sa camionnette sur des fidèles. Selon un témoin, le responsable de l'attaque a fait "des signes de victoire dans le fourgon de police, il était très content".

"Il a foncé sur les gens. Il en a traîné quelques-uns sur plusieurs mètres", a raconté à l'AFP Abdiqadir Warra, qui a assisté à l'attaque. Dans une vidéo amateur vue par l'AFP, trois personnes sont allongées sur le sol, dont une recevant un bouche-à-bouche. Selon Abdul Rahman, un témoin cité par la BBC qui a neutralisé l'auteur des faits avec d'autres personnes, le conducteur a "délibérément roulé sur 10 ou 15 personnes".

"Une attaque terroriste horrible" selon le maire de Londres

Plusieurs organisations musulmanes ont dénoncé un acte "islamophobe" qui visait "intentionnellement" les fidèles qui sortaient de la mosquée après avoir prié vers minuit, dans le cadre du ramadan et de la rupture du jeûne nocturne. L’unité antiterroriste de la police britannique est chargée de l’enquête. La Première ministre Theresa May a d'ailleurs confirmé que la police considérait traitaient les événements comme "une attaque terroriste potentielle", et a annoncé une réunion d'urgence dans la matinée. En milieu de journée lors d'un point presse devant le 10 Downing Street, la Première ministre a assuré que "c'était une attaque contre les musulmans près de leur lieu de culte", avant d'ajouter: "Notre détermination à contrecarrer (les actes de terrorismes, ndlr) sera la même quel que soit leur responsable".

De son côté, le maire de Londres, Sadiq Khan, musulman lui-même, a dénoncé cette "attaque terroriste horrible" qui a visé "délibérément d'innocents londoniens dont beaucoup qui finissaient de prier en ce mois saint de ramadan"

"A ce stade de l'enquête, aucun autre suspect n'a été identifié", selon la police, qui précise que "du fait de la nature de l'événement, des renforts de police ont été déployés afin de rassurer les communautés", en particulier la communauté musulmane qui "observe le ramadan" en ce moment.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio