Angela Merkel déguisée en Hitler en Une d’un quotidien turc

Angela Merkel et Recep Tayyip Erdogan (© Adem Altan)
Angela Merkel et Recep Tayyip Erdogan (© Adem Altan)

Alors que les relations diplomatiques entre l’Allemagne et la Turquie sont extrêmement tendues depuis plusieurs jours, un journal turc a longuement comparé la chancelière à Adolf Hitler.

L’escalade des tensions se poursuit entre la Turquie et une partie des pays européens, notamment l’Allemagne et les Pays-Bas. En refusant à certains ministres turcs de tenir des meetings pro-Erdogan sur leur territoire, ces deux pays se sont ainsi attirés les foudres de Recep Tayyip Erdogan, qui ne cesse de surenchérir dans l’invective verbale envers Berlin et Amsterdam, les accusant de renouer avec les "pratiques nazies" du IIIe Reich. Et visiblement, c’est tout l’appareil d’État turc qui semble emboîter le pas à son dirigeant.

"Une Hitler au féminin"

En effet, le quotidien pro-gouvernemental Günes a publié en Une de son journal un photomontage représentant Angela Merkel affublée d'une petite moustache et d'un uniforme nazi, dans une allusion très claire à Adolf Hitler. Le quotidien titre son édition du jour "Une Hitler au féminin", le hashtag #FrauHitler et la mention "la Tante moche" étant aussi présents sur cette Une. "En embrassant les organisations terroristes (...), l'Allemagne monte toute l'Europe contre la Turquie", écrit Günes en sous-titre. Le journal relaye notamment les accusations du pouvoir turc, qui reproche à l’Allemagne d'abriter des séparatistes kurdes et des putschistes présumés impliqués dans la tentative de coup d’État du 15 juillet 2016. Sur son site Internet, Günes a publié un autre photomontage de la chancelière avec une moustache en brosse effectuant le salut nazi, sous le titre : "Il n'y a pas de différence avec Hitler".

Une réponse à une Une du quotidien allemand Bild ?

Cette semaine, le porte-parole de la chancelière, Steffen Seibert, avait appelé la Turquie à "garder la tête froide" dans cette affaire, assurant que "les comparaisons au nazisme sont toujours absurdes et déplacées car elles reviennent à minimiser les crimes contre l'humanité du national-socialisme". De son côté, la Turquie avait condamné une Une du journal allemand Bild cette semaine, qui revendiquait dire "la vérité en face" au président Erdogan, le proclamant persona non grata en Allemagne et dénonçant sa "folie du pouvoir".

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article
Vous devez être connecté pour réagir
Les rubriques Sudradio