Thierry Beccaro : "Il y a un fossé entre la direction qui s'occupe de nous et les gens qui regardent la télévision"

Thierry Beccaro était l’invité de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 27 juin dans "Le 10h - midi". Il revient sur l’ultime numéro de "Motus" enregistré mercredi 26 juin, et sur l'absence des patrons de France Télévisions. 

Thumbnail

Thierry Beccaro : "Je suis venu vous dire que je m'en vais mais il ne faut pas pleurer comme ça..."

Thierry Beccaro a pris la décision d'arrêter l'émission "Motus", jeu culte des matinées de France 2 lancé en juin 1990. Le dernier tournage a eu lieu mercredi 26 juin. "Ces émissions seront diffusées la dernière semaine du mois d'août explique Thierry Beccaro. Ça a été six émissions de fête, avec des surprises et beaucoup d'émotion. Les cinq premières émissions, je devais arriver les yeux bandés, je ne savais pas qui serait sur le plateau. Motus a traversé les années et toutes les couches de la société. La première émission, il y avait Maïtena Biraben, Samuel Etienne puis Augustin Trapenard, Anne Richard, Daphné Bürki : des gens que j'aime et qui ont vécu avec Motus depuis 29 années. 

Chaque fois j'avais le coeur qui battait et sur la dernière, je savais que c'était la dernière et pour le dernier-dernier mot, on prend conscience et il faut juste remercier tout le monde et dire au revoir, sans tomber dans le pathos. J'ai juste dit 'Je suis venu vous dire que je m'en vais mais il ne faut pas pleurer comme ça demain ou dans un mois vous n'y penserez plus et nous nous reverrons un jour ou l'autre si vous y tenez autant que moi. Si votre chemin passe par le mien, votre roulotte croisera la mienne'..." raconte-t-il avec une grande émotion à Valérie Expert.

Thierry Beccaro a annoncé sa décision il y a un an. "Je commence à comprendre que je commence à me répéter au niveau des vannes, des plaisanteries. Je me suis toujours dit que je prendrais la main, que je n'attendrais pas qu'on me tape sur l'épaule pour me dire 'maintenant il faut y aller'."

"Il y a un fossé entre la direction qui s'occupe de nous et les gens qui regardent la télévision"

Delphine Ernotte et Takis Candilis, les patrons du service public, n'étaient pas présents au dernier enregistrement de "Motus". "Takis Candilis m'a appelé pour me dire qu'il aurait bien aimé venir, mais qu'il était pris dans des réunions, ça je veux bien le croire, nous serons appelés à nous voir. Mais j'ai passé 35 ans à France Télévisions, je crois que j'ai dû voir les présidents une fois pendant leur présidence. J'ai traversé plus de 10 présidences et plus de 18 directeurs des programmes.  

Le fait qu'ils ne soient pas venus au dernier enregistrement me fait une petite pointe mais en même temps ça vous laisse les pieds sur terre et ça vous évite de partir trop haut dans les nuages. Il y a un fossé entre la direction qui s'occupe de nous et les gens qui regardent la télévision : il y a plusieurs étages dans cet univers. Je leur dis descendez nous voir, nous saluer".  

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h30 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !