Sylvie Testud : "les parents font ce qu’ils peuvent, ils courent sur un tapis qui va trop vite"

La comédienne, romancière et réalisatrice Sylvie Testud était l'invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 23 septembre 2021 dans "Le 10h - midi".

Sylvie Testud, invitée de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Sylvie Testud est à l'affiche de la série "Fugueuse", dont TF1 diffuse les deux premiers épisodes le 23 septembre 2021 à 21h05. Cette série "Fugueuse" raconte l’histoire d’une jeune fille de 16 ans manipulée par un homme qui la prostitue.

 

Sylvie Testud : "le père et la mère s’affrontent, ça détruit une famille"

"C’est une série que parle d’une adolescente qui ne voit pas le danger, qui a l’impression qu’elle vit une histoire d’amour fabuleuse. Et petit à petit, elle est en train de glisser vers l’enfer. Elle se fait manipuler. Elle a l’impression qu’elle est d’accord avec ce qu'il se passe, mais en fait on n’est pas d’accord quand on est manipulé. Elle le cache à ses parents, comme tous les adolescents, pour avoir un peu de liberté. Et ça, c’est un danger supplémentaire. Et les parents (moi, je joue la maman), on ne peut pas imaginer ce qu'il se passe dans le secret d’un adolescent qui souffre. Et donc c’est très dur de se battre contre ce qu’on ignore. Ça rompt le dialogue par moments et ça fait un affrontement. Le père et la mère s’affrontent, ça détruit une famille.

 


Je crois que personne n’est jamais candidat au malheur. Je pense que même les familles qui sont moins en place que celles qui est racontée dans la fiction, on ne peut pas imaginer une chose pareille, on ne peut pas dire que quelqu’un vole l’enfance, on ne peut pas se dire ‘il y a un type qui fout ma fille sur le trottoir’. C’est impossible. Quand on me demande ce qu’ont raté les parents, je réponds que les parents ne ratent rien, ils font ce qu’ils peuvent, ils courent sur un tapis qui va trop vite, ils courent derrière une histoire qui leur échappe"

"C’est toujours l’agresseur qui est responsable"

"Il faut faire quoi quand on est parent ? Il faut faire prendre conscience aux gens que « consommer » une jeune fille de 16 ans qui est enfermée entre quatre murs, ce n’est pas possible. Cela devrait sortir du possible, c’est un truc de fou.

 


On pense qu’on connaît son enfant très bien. Et quand, subitement, on se rend compte qu’on ne le connaît pas, c’est déjà difficile. Mais quand derrière il y a en plus une catastrophe de cette envergure, c’est impossible à imaginer", a poursuivi Sylvie Testud.

 


Alors, à qui la faute dans ce genre de situations ? "L’innocence, je pense qu’elle est toujours volée, je pense que c’est toujours l’agresseur qui est responsable. C’est toujours la personne consciente qui est responsable. On ne peut pas penser qu’un enfant, quel qu’il soit, puisse anticiper une chose pareille. Le type dans la série amène progressivement la jeune fille à croire que c’est elle qui décide ça. Il lui fait croire que c’est une joie et qu’elle va réussir à atteindre le bonheur. C’est de la manipulation : c’est faire le discours normal comme quoi ‘si tu travailles, tu auras quelque chose, ça paie, le travail’. Elle entend donc le discours mais elle n’entend pas le fonds de l’histoire, elle est jeune. L’esprit de synthèse vient avec la maturité. Et à 16 ans…"

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !