Philippe Dana : "dans les années 1950, la séance de cinéma, c'était les publicités, les actualités, les dessins animés et le grand film"

Philippe Dana, l'ancien animateur de "Ça Cartoon" sur Canal+, publie aux Éditions Kero un livre intitulé "Au pays des Toons !, L'enquête rigoureusement farfelue et parfaitement subjective".

Philippe Dana, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Pour parler des premiers dessins animés, Philippe Dana a été l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 9 décembre 2020 dans "Le 10h - midi".

 

"J’ai voulu raconter quels ont été les personnages derrière les héros des dessins animés"

Les premiers dessins animés, créés au début du 20e siècle, intéressent-ils les gens aujourd’hui ? "Warner a fait une étude auprès des jeunes d’aujourd’hui. Il se trouve que ces personnages, qui ont pour certains 80 ans voire 90 ans, séduisent toujours les jeunes spectateurs. Je suis fasciné par ces films parce qu’ils sont toujours aussi modernes. D’ailleurs ce sont des dessins animés que vous pouvez facilement visionner sur Internet."

Au sujet son livre, "Au pays des Toons", Philippe Dana a déclaré : "J’ai voulu faire un récit qui soit à la fois joyeux et cinéphile. La partie joyeuse, c’est partir à la rencontre des personnages et les rassembler tous ensemble. Et la partie cinéphile, c’est de plonger dans l’âge d’or du cinéma hollywoodien des années 20, 30, 40 et 50 et raconter quels ont été les personnages derrière les héros des dessins animés. Et parmi ces personnages il y en a qui sont extrêmement connus comme Walt Disney et puis d’autres qu’on connaît moins. J’ai fait beaucoup de recherches, j’ai lu énormément de documents pendant le confinement pour me plonger dans cette époque. Je voulais que les spectateurs qui ont grandi avec 'Ça cartoon' (ils étaient 1 million voire 1,5 million chaque semaine) sachent dans quel univers se situent les personnages. Et en même temps j’ai essayé de faire en sorte que le récit soit rigolo et joyeux."

"La télé a signé le renouveau des dessins animés"

Philippe Dana a aussi tenu à rappeler ce qu’étaient les premiers dessins animés. "Les dessins animés étaient faits pour le cinéma avec des moyens considérables, avec 24 images par seconde. Par la suite, lorsque la télévision est arrivée et que les producteurs se sont mis à produire pour la télé, les créateurs sont passés à 8 images par seconde, c’est-à-dire à une économie tout à fait différente adaptée à la télé.

La séance de cinéma, à l’époque, c’était les publicités, les actualités, les dessins animés et le grand film. Et les Cartoons s’intégraient dans cet univers-là. Puis, dans les années 1950, la télé est arrivée et a signé la fin de la production de dessins animés pour le cinéma. Mais, paradoxalement, elle a aussi signé leur renouveau car c’est grâce à la télévision que ces dessins animés ont gardé leur popularité."


Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !