single.php

Philippe Bailly : "80% des visionnages de SVOD sont sur le téléviseur"

Philippe Bailly, spécialiste de l’économie des médias, était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" le 26 janvier 2023 dans "Le 10h - midi".

Philippe Bailly
Philippe Bailly, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Philippe Bailly est par ailleurs fondateur et PDG de NPA Conseil, un cabinet qui conseille sur la transformation numérique des contenus et services.

 

Philippe Bailly : "Les offres s’accumulent mais ne s’éliminent pas les unes les autres"

Le replay a-t-il tué la télévision traditionnelle ? Non, répond Philippe Bailly. "Les trois quarts du temps les Français regardent la télé linéaire. Au cours de l’histoire, il n’y a pas une nouvelle forme qui a tué les précédentes. C’est un vieux fantasme : la télé devait tuer le cinéma, et ce n’est pas vrai. Les offres s’accumulent mais ne s’éliminent pas les unes les autres. En revanche, elles se battent pour le temps que vous pouvez passer devant les écrans. Et c’est là que va être l’enjeu des prochaines années.

 


On a de plus en plus d’écrans à portée de main (smartphone, tablette, télé, ordinateur). Les écrans mobiles ont créé de nouveaux endroits pour regarder, dans le métro par exemple. Toutes ces nouvelles formes du numérique viennent et envahissent petit à petit le téléviseur. 80% des visionnages de SVOD sont sur le téléviseur, et plus du tiers du temps passé sur YouTube l’est sur une télé", a expliqué Philippe Bailly.

Salto : "On va interrompre ce service à un moment où il était en forte montée"

Quel rapport entretiennent les Français avec les plateformes ? "Fin 2022, 56% des Français avaient un abonnement à au moins une plateforme. Et plus, lorsqu’on les interroge sur leur envie de résilier dans les trois mois à venir, on voit que la fidélisation est bonne. En revanche, en France, on risque de voir la disparition de Salto. Ce sera dommage car on va interrompre ce service à un moment où il était en forte montée. Et puis aux États-Unis, il y a pas mal de financiers qui anticipent qu’entre Disney, Universal, Paramount et Warner, il va encore y avoir des regroupements. Et donc ce ne sera pas le consommateur qui décidera de ne s’abonner qu’à un service, mais peut-être qu’il y sera contraint suite à un regroupement."

 


Quelles chances a Xavier Niel pour s’approprier telle ou telle fréquence de la TNT ? "Xavier Niel a dit : 'En 2023, 2024 et 2025, il y aura des appels à candidatures sur les fréquences de la TNT : W9, TMC, C8, etc. Celles-là ne m’intéressent que si j’ai déjà eu la plus grosse, la fréquence de M6'. Tout cela se déroule dans un horizon incroyablement court puisque la fin d’autorisation de M6 est au tout début de mai 2023. Et on est déjà fin janvier. Donc, dans quatre mois, les choses seront non seulement pliées, mais s’il y a un changement de propriétaire, il faut que le nouveau ait été capable de monter une chaîne, d’embaucher des équipes, d’être à l’antenne et d’assurer la continuité de l’antenne", a répondu Philippe Bailly.


À lire aussi :

L'info en continu
08H
06H
05H
04H
01H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/