Olivier Minne : dans "La Course des champions", "les candidats viennent essentiellement pour se dépasser"

Olivier Minne, que vous retrouverez samedi 12 octobre sur France 2 pour "La Course des champions", était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 10 octobre dans "Le 10h - midi".

Olivier Minne, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Vous retrouverez Olivier Minne samedi 12 octobre à 21 heures sur France 2 pour "La Course des champions", un nouveau jeu d'obstacles adapté du format américain "Million dollar mile", et prochainement dans "Boyard Land".

 

"La Course des champions" : "les candidats viennent essentiellement pour se dépasser"

"La Course des champions" est animée par Teddy Riner, Olivier Minne et Sandy Heribert et commentent les épreuves. "Il y a des obstacles, des challenges pour les candidats, mais on est plus réellement dans une course poursuite que dans une course d'obstacles ! explique Olivier Minne au micro de Valérie Expert et Gilles Ganzmann. Le principe est qu'un coureur ou une coureuse s'élance autour et dans le Stade de France pour réaliser un parcours, sachant que deux minutes après son départ, un des champions, qui ont chacun un pseudo qui caractérise une de leurs qualités, va poursuivre le candidat ou la candidate. Si le candidat est rattrapé, la course est arrêtée et perdue.

Il y a des obstacles, des challenges, qui sont rudes et entre chaque portion, il faut courir parfois six minutes de manière intensive. Ça demande de l'endurance, de l'agilité et de la force, mais également de la stratégie car tout ne se fait pas uniquement pas le corps : la tête fonctionne aussi. Les candidats ne viennent pas pour gagner de l'argent, même s'il y a jusqu'à 50.000 euros à gagner, ni pour se montrer à la télévision, mais ils viennent essentiellement pour se dépasser, et c'est ce qui fait tout le sel du programme. Même ceux qui perdent rapidement ne sont jamais déçus, parce que le simple fait d'avoir été sélectionné et d'y être allé était bien suffisant déjà".

 

"Teddy Riner a un sourire et une faconde, quelque chose qui fait que c'est 'feel good'"

"Quand on m'a appelé pour commenter cette émission, j'étais étonné car je ne suis pas commentateur sportif. Sandy Heribert s'occupe plus de la dimension technique des commentaires, et moi je suis plus dans une dimension humaine, même si avec le temps, je me suis de plus en plus glissé dans un regard plus 'sportif' et Sandy davantage sur l'aspect humain. Il y avait un challenge pour moi pas inintéressant ! 

Je n'ai pas donné de conseils d'animation à Teddy Riner ! Ce qui fait toute la force de sa présentation, c'est que c'est vraiment le bon copain qui est là pour remonter le moral de ses troupes quand ils ont un peu de découragement, il a un sourire et une faconde, quelque chose qui fait que c'est 'feel good', c'est sympa ! On n'est jamais champion olympique pour rien !"

 

Olivier Minne avait dit, il y a quelques temps, qu'il ne serait pas dans "Boyard Land". Mais "le format a changé entre temps, explique-t-il, et ma présence s'est imposée semble-t-il à un moment donné auprès du producteur et du diffuseur".

 

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !