single.php

Noham Huclin : "20 minutes TV est la deuxième chaîne locale d'Île-de-France"

Par Jean Baptiste Giraud

Noham Huclin, le directeur délégué de 20 Minutes TV, la télé du journal 20 minutes, était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 29 avril 2024 dans "Le 10h - midi".

Noham Huclin
Noham Huclin, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Alors qu’il s’apprête à fêter sa première année d’existence, 20 minutes TV a été racheté par un gros groupe de presse régionale, le groupe Rossel. Noham Huclin est venu nous en parler.

 

Noham Huclin : "Certains élus nous ont dit : 'chez nous, on ne voit jamais un journaliste d'une autre chaîne venir à la rencontre des habitants'"

"On a été rachetés par le groupe Rossel il y a deux ans, et on s'est attelés à transformer IDF1 et à créer 20 minutes TV… qui va bientôt fêter ses un an, puisqu'on va fêter notre premier anniversaire le 30 mai 2024." Ont-ils déjà reçu des mesures d’audience ? "On a eu par deux fois déjà les mesures d'audience Médiamétrie, on a eu les dernières en février 2024, qui ont mesuré la période septembre à décembre 2023. Elles nous ont placés donc deuxième chaîne locale d'Île-de-France, avec BFM devant nous et Figaro TV derrière, qui s'est lancé à peu près en même temps", a répondu Noham Huclin.

 


Comme l’explique le patron de presse, la spécificité de 20 minutes TV est l’utra-proximité. "On a rencontré pas mal d'élus depuis qu'on est arrivés, depuis un an. Certains nous ont dit : c'est vrai, on a France 3, on a BFM, ils font très bien leur travail. Mais nous, on est dans une ultra-proximité. Certains nous ont dit : 'chez nous, on ne voit jamais un journaliste d'une autre chaîne venir à la rencontre des habitants'. Et ben, nous, on fait ça. On le fait notamment avec l'émission 'Viens je t’emmène', présentée par Nathalie. Entre juin et décembre 2023, on a tourné 90 émissions 'Viens je t'emmène'. Ce sont des pastilles de six minutes où Nathalie va à la rencontre des habitants. Ce qui se passe chez moi, au plus proche de chez moi, que ce soit en politique, que ce soit dans le divertissement, que ce soit les mobilités, l'éducation… C'est vraiment ce qui se passe chez moi. Et on voit que ça, ça fonctionne, parce que nos vidéos fonctionnent."

"20 minutes avait déjà un pôle vidéo, mais pas de chaîne de télévision en Île-de-France"

Comment est né 20 minutes TV ? "Le projet est très simple : au niveau du groupe, on essaie d'avoir une télé ou, en tout cas, une web TV partout où on a des journaux. Aujourd'hui, on ne peut pas se passer de la vidéo. 20 minutes avait déjà un pôle vidéo très fort, puisqu'ils ont 16 millions de visiteurs uniques par mois sur leur site internet, c'est 2 millions de vues de vidéos par jour… Mais il n’y avait pas de chaîne de télévision en Île-de-France. Il y a eu l'opportunité de racheter IDF1 il y a deux ans maintenant. En même temps, la convention d'IDF1 avec l’Arcom arrivait à son terme. On a candidaté pour récupérer le canal 32 sur l’Île-de-France. Nous n'étions pas les seuls, il y avait un candidat devant nous. Mais l’Arcom a retenu notre projet. Voilà comment on a lancé 20 minutes TV", a raconté Noham Huclin.

 


Comment fait-on quand on doit se débrouiller avec un petit budget? "On a un petit budget, notre budget est d’à peu près de 2 millions d'euros. Il y a eu un investissement du groupe évidemment. Au quotidien, il faut être malin. Il faut être malin tous les jours, il faut être malin avec l'équipe, il faut être malin dans la grille des programmes, dans la façon de tourner les choses également, dans la convergence avec 20 minutes. On tourne avec des portables, cela permet d'être plus réactif, de monter les choses beaucoup plus facilement, de distribuer les images très rapidement. C'est comme ça qu'on fait au quotidien : on trouve des solutions pour avoir quasiment deux heures fraîches d'antenne par jour, dont une heure de direct. Sur l’Île-de-France, on est sur une télévision de proximité, avec une porte ouverte également sur ce qui se passe en dehors de l'Île-de-France. Et puis, il y a les infos nationales qui concernent les Franciliens. Et puis, il y a des choses qui se passent en Île-de-France qui peuvent concerner aussi le reste de la France", a répondu Noham Huclin.

 

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
03H
01H
23H
22H
21H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/