single.php

Messmer : "L'hypnose est un talent, ce n'est pas un don"

Par Jean Baptiste Giraud

L'hypnotiseur Messmer était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 19 janvier 2024 dans "Sud Radio Média".

Messmer
Messmer, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Messmer se produit au Grand Rex, à Paris, du 11 au 21 janvier 2024 à 20h30, avec son spectacle "13Hz".

 

Messmer : "Je suis tombé tout jeune dans l'hypnose, à l'âge de 7-8 ans"

Pouvoir hypnotiser est-ce un don ? "C’est un talent, ce n’est pas un don. Tout le monde peut apprendre à hypnotiser. Je peux vous enseigner l'hypnose en moins d'une demi-heure, vous allez pouvoir faire des trucs avec des gens. De là à maîtriser une foule, par contre, ce serait différent. Être thérapeute en cabinet, ça aussi, c'est différent. Il y a quand même de l'apprentissage là-dedans. Moi, je suis tombé tout jeune dans l'hypnose, à l'âge de 7-8 ans, j'ai appris l'hypnose dans des livres que mon grand papa avait achetés dans les années 1930. C'était mon grimoire, pour moi c'était quelque chose de magique. Et j'ai commencé à pratiquer avec mes copains de classe. Et quand j’ai fait ma première scène, j'avais 16 ans : j'ai présenté mon spectacle devant un public.

 


Maintenant, oui, je présente le show partout à travers le monde. Ça a toujours fait partie de moi. Le nom Messmer est arrivé en 1995. J'ai dit : ‘OK, je me prendrai un nom de scène si je veux faire des grandes scènes. Un nom qui pourrait bien passer aux États-Unis'. Il y avait Mismos, je me suis dit : ‘Ah, Messmer c’est mesmerize. Si je vais aux États-Unis, ça va marcher'. Et finalement, Messmer m'a suivi jusqu'à aujourd'hui."

"Je me suis donné comme mandat de faire connaître l'hypnose"

L’hypnose a mauvaise presse. N’est-ce pas un problème pour Messmer ? "Souvent l'hypnose était mal perçue. Avec le spectacle, les gens se sont dit : ‘Bon, finalement, je n'ai rien à perdre, je vais essayer un hypnotiseur’. Je me suis donné comme mandat de faire connaître l'hypnose. Et il n'y a rien de mieux qu'un spectacle où on va s'amuser, où on va rire, où on va attirer un public. Et une fois qu'ils sont dans la salle, on démontre la puissance de l'hypnose.

 


Et ils ressortent de là en se disant ‘ça pourrait peut-être m'aider’. C'est ce qui fait qu'aujourd'hui, on voit de plus en plus de cabinets qui s'ouvrent, des médecins qui se forment à l'hypnose. Parce que le public qui voit un show d'hypnose veut avoir une thérapie après. Ils se disent : ‘Messmer pourrait peut-être m'aider’. Moi, je ne peux pas, mais il y en a d'autres autour qui font de la thérapie. Je pense que le travail que je fais sur scène a popularisé l’hypnose. Je suis arrivé en France il y a dix ans : il y avait 30 cabinets d’hypnose à Lyon, maintenant il y en a 200."

 


Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
04H
01H
23H
22H
21H
20H
19H
17H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/