Le rescapé de l'imprimerie à Dammartin porte plainte contre des médias

Lilian Lepère, qui s'était caché pendant plus de 8 heures, le 9 janvier dernier, dans l'imprimerie de Dammartin-en-Goële où avaient trouvé refuge les frères Kouachi, a porté plainte contre les médias qui avaient révélé sa position.

Thumbnail

Les médias ont-ils mis en péril la vie de Lilian Lepère ? Ce salarié de l'imprimerie de Dammartin-en-Goële, qui s'était caché dans un meuble sous évier pendant plus de 8 heures, le 9 janvier dernier, lors de l'intrusion des frères Kouachi dans le bâtiment, a porté plainte contre TF1, France 2 et RMC pour mise en danger de la vie d'autrui, révèle Le Parisien ce mardi.Lilian Lepère estime que ces 3 médias lui ont fait courir un grave danger en laissant entendre qu'il pouvait être caché dans l'imprimerie ce jour-là. Une enquête a été ouverte. Le 9 janvier, lors de leurs émissions en direct, TF1, France 2 et RMC ont en effet diffusé à l'antenne des témoignages affirmant, supposant ou évoquant la possible présence d'une personne cachée au sein de l'imprimerie. L'enquête menée autour des événements ce jour-là a mis en évidence que les frères Kouachi disposaient de radios, de téléphones portables, et qu'ils auraient pu être alertés de la présence de Lilian Lepère dans le bâtiment.Ce n'est pas un cas isolé puisque, fin avril, des personnes prises en otage dans le magasin Hyper Casher, porte de Vincennes, ont également porté plainte contre BFMTV pour avoir révélé qu'ils étaient dissimulés dans la chambre froide du magasin.La couverture médiatique de ces 3 jours d'attentats a suscité beaucoup d'interrogations, le CSA ayant, quelques semaines plus tard, relevé 36 manquements de médias, procédant à 15 mises en garde et 21 mises en demeure, parmi lesquelles figuraient TF1, France 2 et RMC.