single.php

Laurent-Eric Le Lay : "On ira sur chacune des épreuves en suivant les athlètes français"

Par Jean-Baptiste Giraud

Laurent-Eric Le Lay, directeur des sports de France Télévisions, était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 2 juillet 2024 dans "Le 10h - midi".

Laurent-Eric Le Lay
Laurent-Eric Le Lay, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

France Télévisions offrira une couverture exceptionnelle des Jeux Olympiques avec 50 heures par jour de diffusion sur les deux principales chaînes du groupe, France 2 et France 3, et 250 heures sur la chaîne numérique dédiée. Pour la première fois, France 2 et France 3 seront totalement dédiées aux Jeux Olympiques. France 2 diffusera les moments forts des Jeux, tandis que France 3 se concentrera sur les compétitions de sports collectifs. La chaîne numérique france.tv PARIS 2024 mettra en avant les sports de glisse et les sports urbains. Laurent-Eric Le Lay est venu nous parler de ce dispositif.

Laurent-Eric Le Lay : "Des Jeux olympiques d’été en France, ce n’est jamais arrivé depuis que la télé existe"

Depuis quand France Télévisions se prépare à couvrir ces Jeux olympiques ? "Je me rappelle, quand la France candidatait encore pour ces Jeux, il y a eu une journée olympique. Il y avait une énorme piste d’athlétisme sur la Seine qui avait été faite. Et on avait retransmis cet événement. Emmanuel Macron venait d’être élu pour la première fois, et c’était l’une de ces premières apparitions publiques. Dès le départ, on a été en soutien bien évidemment. Et puis Paris a obtenu l’organisation des Jeux, il a fallu acquérir les droits et commencer à réfléchir au dispositif.

C’est un événement avec une énorme ambition que veut Tony Estanguet et tout son comité d’organisation. Donc, nous, on se doit d’être à la hauteur de cette ambition, à la hauteur de cet événement. Des Jeux olympiques d’été en France, ce n’est jamais arrivé depuis que la télé existe. Donc, très vite, on s’est dit que ça avait un sens de consacrer toute la journée l’antenne de France 2 et France 3 à la diffusion des Jeux. Et puis, on va éditer une troisième chaîne, qui sera disponible sur France.tv", a répondu Laurent-Eric Le Lay.

"Lorsqu’un événement sportif est organisé sur le territoire national, il y a toujours un surplus d’audience"

L’antenne de France 2 et France 3 ne va-t-elle pas se transformer en une antenne 100% sports, au risque de décevoir les téléspectateurs qui ne s’intéressent pas au sport ? "Notre pari est que les Jeux intéressent tous les Français. Parce que cet événement n’est pas que sportif, il est aussi social. On a vu par le passé que lorsqu’un événement sportif est organisé sur le territoire national, il y a toujours un surplus d’audience. On l’a vu avec la Coupe du monde de rugby en septembre 2023", a répondu Laurent-Eric Le Lay.

Quelle différence y a-t-il entre la couverture sur France 2 et sur France 3 ? "France 2 sera la chaîne qui sera axée sur les grands moments, les grandes disciplines olympiques : la natation la première semaine, l’athlétisme la seconde… Mais tous les jours, on va aller sur chacune des épreuves en suivant principalement le parcours des Français, avec cette volonté de diffuser toutes les médailles françaises, qu’on espère nombreuses. On prendra l’antenne dans la foulée de Télématin, qui sera au Trocadéro. Pendant les journaux de France 2 et France 3 on basculera sur France 5. Et à la fin de la journée sur France 2, on aura notre magazine 'Quels Jeux'", a expliqué Laurent-Eric Le Lay.

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
21H
20H
19H
17H
16H
15H
13H
12H
09H
08H
21H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/