Julie Gayet : "Être poursuivie par les paparazzis, c'est très violent !"

La comédienne Julie Gayet était l’invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 13 juin dans "Le 10h - midi". Elle revient sur la deuxième édition de son Festival des "Sœurs Jumelles" qui se déroulera du 22 au 25 juin 2022 à Rochefort.

Julie Gayet
Julie Gayet, invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Julie Gayet a fondé avec Delphine Paul le Festival "Sœurs Jumelles, la Rencontre de la Musique et de l'Image", pour permettre les rencontres entre artistes, associations, décideurs et institutionnels de la Musique et de l’Image. Rochefort, car "c'est la comédie musicale la plus connue au monde !" assure la comédienne.

Julie Gayet : "Il faut être soudées pour faire avancer la parité, l'égalité salariale"

"La version du festival de l'année dernière était plus un pilote, explique Julie Gayet, parce que malheureusement avec les conditions sanitaires, il n'y avait pas de public. On est tous fébriles de cette vraie première cette année". "Beaucoup de festivals de l'image, du cinéma, d'animation, font une petite place à la musique mais, ici, c'est la musique qui est au cœur, et qui parle de son rapport à l'image". Au programme du festival : débats, conversations artistiques, spectacles, projections. "Il y aura aussi de petits concerts", annonce Julie Gayet.

La journée du 22 juin sera consacrée aux femmes. "Depuis 2017, avec la libération de la parole des femmes, il y a eu un grand mouvement, se réjouit Julie Gayet. Agnès Varda, qui était ma maman de cinéma, disait que le futur des femmes, c'est ensemble. Ce qui se passe ces dernières années, c'est cette sororité. Les femmes se mettent ensemble, créent des collectifs, des associations. On comprend qu'aujourd'hui, il faut être soudées pour faire avancer la parité, l'égalité salariale. On commencera la journée par un état des lieux, pour objectiver. Les compositrices, c'est seulement 3% !, prend-elle comme exemple. C'est toujours mieux quand il y a la parité".

 

"Être poursuivie par les paparazzis, c'est très violent !"

Julie Gayet revient sur sa relation avec son mari, François Hollande. "J'ai fait ce choix de rester qui j'étais, de rester à ma place et de ne pas mettre un pied du côté officiel. Je n'ai jamais passé cette porte là, j'ai toujours été très claire. J'ai eu envie en sortant de cette période de rejouer au théâtre, pour questionner mon rapport à mon métier. Et peut-être me laver un peu de cette presse people qui n'avait pas été très sympathique. Ça m'a fait énormément de bien de retourner au théâtre".

Si la comédienne reconnaît l'évidence des questions des journalistes, "à l'époque, je refusais d'en parler donc je ne faisais pas certaines émissions". Son passage dans la série "Dix pour cent" "était une façon dans cette période de parler des paparazzis. Ça a été extrêmement violent, j'ai failli me mettre dans le ravin à un moment donné parce qu'ils me poursuivaient en scooter, confie-t-telle. J'étais un outil qu'on utilisait contre mon mari". Julie Gayet évoque son mariage : "on a fait ça très discrètement, on a dit que c'était mes 50 ans ce qui était vrai !"

 

 

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.