Julian Bugier : "Je suis plutôt Gandhi que Che Guevara"

Julian Bugier
Julian Bugier, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio. Sud Radio

Le journaliste Julian Bugier qui présente "Tout compte fait" samedi 23 mars 2019 à 14 heures sur France 2, sur le thème "Aliments santé : comment démêler le vrai du faux ?", était l’invité de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 22 mars 2019 dans "Le 10h - midi". 

Allégations santé : "On n'est pas simplement dans l'escroquerie, on est dans un problème de santé publique majeur"

Le magazine "Tout compte fait", présenté tous les samedis à 14 heures sur France 2 par le journaliste Julian Bugier, décrypte nos modes de consommation. Les journalistes se sont cette fois intéressés aux aliments antioxydants, anticancers ou à ceux qui nous font dormir. Selon le journaliste Julian Bugier, "on a monté un partenariat assez inédit avec Foodwatch qui est une ONG européenne indépendante, un lanceur d'alerte réalisant des enquêtes très fouillées et argumentées et qui, ensuite, va tenter de peser auprès des décisionnaires politiques et européens. 

On a enquêté avec eux pendant six mois, dans le plus grand secret, sur les allégations santé des industriels : ces produits vendus comme détox, anti stress ou même, anticancer. C'est très grave car certaines personnes que l'on voit dans ce reportage ont arrêté de se soigner avec les méthodes conventionnelles et utilisent ces aliments en pensant que ça va les guérir d'un cancer".

Le patron du groupe qui commercialise ces produits anticancers explique même que c'est "plus efficace qu'une chimiothérapie". "On n'est pas simplement dans l'escroquerie, on est dans un problème de santé publique majeur. Il y a un vide juridique sur le sujet des allégations santé, car si ce n'est pas autorisé, ce n'est pas interdit. Or il faut que ces pratiques soient encadrées, c'est le sens de notre enquête. L'émission "Tout compte fait" est, depuis quatre ans, de plus en plus dans les coulisses et les zones d'ombre des géants de l'agroalimentaire.

Je pense qu'il n'y a jamais d'ingrédient miracle, le ressort d'une bonne alimentation est qu'elle soit équilibrée. Le paradoxe de cette mondialisation : on veut manger local et sain mais en même temps, on importe et fait traverser la quasi-totalité de la planète à un fruit parce qu'il aurait des vertus que nos fruits en France ont également. C'est le syndrome de l'avocat !"

Julian Bugier : "Je ne pense pas qu'on soit obligé de casser, de vandaliser, d'agresser pour se faire entendre"

Concernant le climat de violence actuel, "il y a une hystérisation autour de la violence. Je suis plutôt Gandhi que Che Guevara, on peut aussi prendre modèle sur ce qu'il se passe l'étranger, il y a des révolutions douces. Quand j'entends des justifications de la violence, ça me met mal à l'aise. Je ne pense pas qu'on soit obligé de casser, de vandaliser, d'agresser pour se faire entendre. En Algérie par exemple, qui n'est pas un modèle de démocratie, il y a des dizaines de milliers de personnes chaque jour dans la rue, il n'y a pas un magasin cassé et pourtant, le pays est en train de changer. 

Les médias ont une responsabilité collective : je connais la difficulté des chaînes d'info. Si on n'en parle pas, on nous dit qu'on minimise et qu'on est à la solde du pouvoir ; si on en parle trop, on nous dit qu'on exagère. Les politiques ont aussi une forme de responsabilité dans la violence qui se manifeste en France. Ça fait des années que les responsables politiques, quel que soit leur bord, tapent sur les médias, sur les journalistes, sur les juges, sur les institutions qui font l'indépendance et qui sont les socles de la démocratie de ce pays. Au bout d'un moment, ça laisse des traces. On veut un pays avec des journalistes à la solde du pouvoir ? Des journalistes et un parquet qui ne soient pas indépendants ? Ça s'appelle une dictature !".

 

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez "L'invité média" de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h30 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !


 

Les rubriques Sudradio