Jean Messiha revient sur son éviction en tant que chroniqueur sur Europe 1

Jean Messiha, membre du Front national
Jean Messiha, membre du Front national

Jean Messiha, cadre du Front national, écarté de son poste de chroniqueur dans l'émission de Christophe Hondelatte sur Europe 1, critique la manière dont il a appris son éviction, regrettant de n'avoir pas été contacté et de l'avoir appris "par voie de presse".

L'annonce de sa participation, en tant que chroniqueur, à l'émission de Christophe Hondelatte, sur Europe 1, avait provoqué un tollé et, finalement, sous la pression notamment de la société des journalistes de la station, Jean Messiha, cadre du Front national, a été écarté en début de semaine.

 

 

Invité du Grand Soir de Sud Radio ce mercredi, au micro de Philippe David, Jean Messiha est revenu sur cet épisode : "Christophe Hondelatte m'a contacté pour participer à son émission, via mon blog. Il cherchait des gens qui réfléchissent, sans avoir de responsabilité dans un parti et sans être élu, ce qui est mon cas. Jusqu'à dimanche, l'affaire semblait verrouillée, il m'a dit que la direction était derrière lui et qu'on était, je cite, 'solides sur nos pattes arrières'. Je devais avoir un coup de fil de sa collaboratrice lundi pour organiser la logistique de ma venue sur son plateau ce mercredi, donc aujourd'hui. Ils ont été aux abonnés absents jusqu'à hier. J'ai appris, par voie de presse, que j'avais été écarté. Ils n'ont même pas eu la correction de me téléphoner pour me l'annoncer eux-mêmes, ce qui est preuve d'un très grand courage."

Jean Messiha dénonce notamment un traitement différent pour les représentants du Front national et rappelle les résultats de la dernière élection présidentielle : "On est quand même dans les finalistes des candidats à l'élection présidentielle, ce qui n'est pas le cas des Insoumis, ce qui n'est pas le cas des autres partis. Nous sommes un parti de gouvernement, aujourd'hui, puisqu'on se préparait à gouverner."

Réécoutez l'intégralité de l'émission Le Grand Soir, présentée par Philippe David

 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

José Marie Montagne
- Jeudi 31 août 2017 à 03:48
Bravo Sud Radio, mais vos podcasts ne marchent pas avec iTunes. Dommage, difficile de vous suivre.

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio