Jean-Luc Reichman : "plus on parlera du phénomène d'emprise, moins cela arrivera"

Pour parler de la 8e saison de "Léo Mattéï", Jean-Luc Reichman était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 8 avril 2021 dans "Le 10h - midi".

Jean-Luc Reichmann, invité de Valérie Expert dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

"Malheureusement, nous sommes aujourd’hui encore dans une vérité insidieuse, insupportable. C’est ça l’emprise : il y a une sorte d’omerta bien-pensante", a déploré l'acteur Jean-Luc Reichmann, à l'affiche de la série policière "Léo Mattéï", dont TF1 entame la diffusion de la 8e saison le 8 avril 2021 à 21h05.

Jean-Luc Reichman : "je n’imaginais malheureusement pas être autant dans l’actualité"

Jean-Luc Reichman a le Covid-19 depuis douze jours. Il est obligé de poursuivre son isolement à la maison, alors qu’il devait présenter "Les Douze Coups de Midi" le 8 avril 2021 sur TF1. Il pense que ce sont ses enfants qui lui ont transmis le virus. "Nous sommes partis tourner trois mois à Marseille en employant 850 personnes, dont 750 locales. On avait les tests, dont on avait le résultat dans le quart d’heure, on refusait des gens sur le tournage… À la télé, on pratiquait les gestes barrière, les mesures de distanciation… Je pense que ça marche vraiment. Après, quand vous relâchez, vous vivez dans la maison de vos enfants, et c’est là que ça ne pardonne pas : fermeture de la classe vendredi, dimanche test, lundi positif…

Le tournage s’est fait de septembre à décembre 2020. Et je ne suis pas rentré à Paris une seule fois parce que je voulais être dans la bulle de 'Léo Matteï'. Cela fait déjà 8 saisons et 34 épisodes, et je n’imaginais malheureusement pas être autant dans l’actualité. Le danger peut vraiment provenir de partout, y compris de nos enfants. Je pense qu’aujourd’hui il faut comme jamais écouter nos enfants et faire parler nos enfants", a déclaré Jean-Luc Reichman.

 

"Ce sont bien évidemment des fictions, mais tout est tiré d’histoires vraies"

Jean-Luc Reichman a tenu à mettre en valeur le casting de "Léo Matteï". "Ce qui fait plaisir, c’est que ces dernières années il y a de plus en plus de personnalités, de belles personnes, de comédiens qui se joignent à nous. Ce soir, on a Frédéric Diefenthal, on a Véronique Jeannot, et c’est un bonheur. On a Yves Renier. On a Sandrine Quétier, que vous n’allez pas reconnaître. Ce sont des gens qui d’habitude ne viennent pas sur ce genre de séries. Mais de plus en plus, ils disent oui parce qu’ils sont eux aussi des parents."

Cette 8e saison de "Léo Matteï" est consacrée au thème de l’emprise. "Malheureusement, nous sommes aujourd’hui encore dans une vérité insidieuse, insupportable. C’est ça l’emprise : il y a une sorte d’omerta bien-pensante… Ce sont bien évidemment des fictions, mais tout est tiré d’histoires vraies. C’est une création française, on peut faire tout ce qu’on veut. Ce n’est pas une création de cinéma qui a un début et une fin. Notre film évolue avec le rapport de Léo Matteï avec sa fille. Et bien évidemment ces enquêtes qui sont tirées d’histoires vraies. On est en plein dans ce qui se passe dans les écoles. Et on s’était demandé : et nous, qu’est-ce qu’on pourrait laisser comme message ? Les gens pensent que plus on en parlera, moins cela arrivera."

Mais tout n’est pas sombre dans cette série. "On s’est fixé l’objectif de montrer de belles images. Même si les histoires sont anxiogènes, même si elles sont délicates, même si c’est dur par rapport à des gosses qui se battent contre l’emprise et qui ne peuvent rien dire, on a décidé de prendre cette parallèle pour montrer de magnifiques paysages qui nous font découvrir la France. On a tous besoin de respirer en ce moment."


Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !