Guy Carlier : "j'étais comme un drogué, qui demande sa dose et évite le médecin"

"L'obésité n'a pas altéré ma façon de penser, de déconner, d’appréhender le monde", a déclaré l'animateur de radio Guy Carlier, coauteur avec Jean-Michel Cohen du livre "Moins 125 (amour Monstre)" (Édition du Cherche-Midi). Guy Carlier et Jean-Michel Cohen étaient les invités de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 22 mai 2019 dans "Le 10h - midi".

Thumbnail

Guy Carlier : "les gens gros fabriquent un personnage autour de leur obésité"

"Quelqu’un m’a dit un jour : 'en vieillissant, tu restes gros dans ta tête toute ta vie'. Et moi, c’était l’inverse. L’obésité, c’est quelque chose qui est venu dans ma vie, mais qui n’a pas altéré ma façon de penser, de déconner, d’appréhender le monde. J’en arrivais même à pratiquer l’auto-dérision, ce qui me permettait d’avoir un totem d’immunité pour balancer sur les autres. J’ai toujours eu peur quand des gens gros maigrissent car ils avaient fabriqué un personnage autour de leur obésité", nous a confié Guy Carlier.

Interrogé sur la genèse de ses relations avec Jean-Michel Cohen, Guy Carlier nous a expliqué : "on avait tout pour ne pas s’aimer. Je voyais Jean-Michel comme un nutritionniste pour dames, qui ont trois kilos à perdre pour aller à la plage, alors que moi je souffrais d’une addiction, la boulimie. Au début, notre histoire était comme les films américains où tu as deux flics qui se détestent et qu’on met en patrouille ensemble, et il y en a un qui sauve la vie de l’autre".

Jean-Michel Cohen : "j’ai pu comprendre les ressorts psychologiques de Guy Carlier"

De son côté, Jean-Michel Cohen a relaté ainsi l’histoire de sa rencontre avec Guy Carlier. "Guy et moi nous sommes rencontrés dans un studio de radio, dans une émission de Stéphane Bern. Au moment de se quitter Guy m’a demandé ma carte, l’a rangée et a pris un rendez-vous quasiment dans la journée… un rendez-vous auquel il n’est d’ailleurs pas venu."

Concernant la guérison de Guy Carlier, Jean-Michel Cohen a déclaré : "ça a marché parce que j’étais compris. J’aurais pu devenir super obèse si je n’étais pas devenu nutritionniste. Et si je n’avais pas suivi l’initiative de mon patron de l’époque, faire un an d’internat en psychiatrie, je ne serais pas capable de comprendre les ressorts psychologiques des autres".

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h30 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !