single.php

Frédéric Lefebvre : "On veut réintéresser toute une génération à la science"

Par Jean Baptiste Giraud

Frédéric Lefebvre, le directeur de la rédaction de "Pif Gadget", était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 15 janvier 2024 dans "Sud Radio Média".

Frédéric Lefebvre
Frédéric Lefebvre, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Frédéric Lefebvre, l’ancien secrétaire d’État aux PME de Nicolas Sarkozy s’était lancé en 2020 dans un pari difficile, réputé risqué. Il s’agissait de relancer le vénérable magazine de bandes dessinées Pif Gadget, fondé en 1969 sous l’égide du Parti communiste, et abandonné par son éditeur L’Humanité en 1993 (après deux résurrections manquées entre 2004 et 2009, puis entre 2016 et 2017).

 

Frédéric Lefebvre : "Le 'Pif Gadget' qu’on a connu s’est arrêté en 1993"

La politique ne manque-t-elle pas à Frédéric Lefebvre ? "Non. D’ailleurs, j’ai l’impression de faire de la politique en quelque sorte, mais d’une manière plus citoyenne. Et je trouve souvent ça plus concret et plus efficace. À 50 ans, je voulais arrêter la politique. Finalement, j’ai arrêté un peu plus tard. Et quand vous avez quelque chose d’aussi puissant que la politique, c’est une forme de drogue. Quand il y a un tel rythme, une telle passion, il faut trouver quelque chose qui vous passionne."

 


Frédéric Lefebvre explique avoir relancé Pif Gadget par passion personnelle. "J’étais un jeune lecteur de Pif abonné chez ma grand-mère en cachette parce que mon père ne voulait pas que je lise Pif, parce que ça finançait le Parti Communiste. Le Pif Gadget qu’on a connu s’est arrêté en 1993. Puis, il y a eu des tentatives de relance qui n’ont pas duré longtemps. Durant ces tentatives de relance, le magazine est devenu mensuel, puis trimestriel. Mais dans le magazine, parfois, il y avait des choses qui me plaisaient plus ou moins. La tentative de 2018 notamment ne m’a pas plu du tout. J’ai donc identifié les raisons pour lesquelles il y a eu un échec de relance. Et comme L’Humanité à l’époque a dû revaloriser des actifs qui étaient dormants, c’est là que j’ai pu négocier la licence avec eux. J’en suis très heureux aujourd’hui, et ça fait trois ans. On a changé la formule, c’est un trimestriel maintenant. On a une nouvelle formule pour fêter ces trois ans", a raconté Frédéric Lefebvre.

"Les jeunes ne se tournent plus vers l'innovation et la science"

Pour Frédéric Lefebvre, la raison d’être de Pif Gadget est de redonner le goût de la science. "On est dans un pays aujourd'hui où les jeunes ne se tournent plus malheureusement vers l'innovation et la science. Et c'est une des problématiques terribles pour la relance de notre industrie puisque toutes les industries françaises aujourd'hui ont un mal de chien à trouver des ingénieurs et des techniciens de l'innovation. Donc, on se fixe comme mission d'essayer, comme c'était le cas dans les années 1980, de réintéresser toute une nouvelle génération à ces métiers. Et c’est un beau challenge. Quand il y avait la Coupe du monde de rugby, Antoine Dupont s’est prêté au jeu avec nous pour parler du « rugby et la science ». Avec aussi Jérôme Perez, un astrophysicien qui a fait des travaux sur « le rugby et la science », vous savez, le coup de pied et la trajectoire du ballon."

 


Pif Gadget a notamment ressorti sa boîte qui fait disparaître la pièce de monnaie… "On a ressorti ce gadget il n’y a pas très longtemps grâce à un magicien qui s'appelle Dan Le Magicien, qui travaille avec nous les gadgets et les tours de magie. On a réadapté en carton solide cette petite boîte qui était en plastique à l'époque. Et ça a fait le bonheur de nos lecteurs. On essaye comme ça souvent de faire des petits clins d'yeux à des gadgets anciens en essayant de les réadapter."


Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
08H
07H
04H
22H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/