"Fake News" : le polar vraisemblable de Michèle Cotta et Robert Namias

Michèle Cotta et Robert Namias
Michèle Cotta et Robert Namias, invités de Valérie Expert dans "le 10h - midi" sur Sud Radio. SUD RADIO

Michèle Cotta et Robert Namias, auteurs du roman Fake News (éditions Robert Laffont), étaient les invités de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 18 février dans "Le 10h - midi".

Robert Namias : "le principe même de la fake news, c’est de ne pas se présenter comme une fake news"

Les auteurs du roman Fake News, Michèle Cotta et Robert Namia, sont tous deux journalistes et ont également en commun d'avoir dirigé la rédaction de TF1. Véritable thriller politique, ce roman trouble par la crédibilité de l’histoire : on parle de manipulation des Gilets Jaunes par des puissances étrangères, de l’arrivée d’un président au pouvoir déstabilisé par les réseaux sociaux et leur puissance… "Le principe même de la fake news, c’est de ne pas se présenter comme une fake news", déclare Robert Namias.

Plutôt attendus sur l'écriture d’un essai, les auteurs ont opté pour le roman, qui donne davantage de liberté pour dire les choses et les mettre en scène. "Le fait d’écrire un roman, ça nous permettait deux choses : dire des choses sur la vie politique française à travers notre expérience sans que ce soit des mémoires, et puis surtout, cela nous permettait d’imaginer une réalité potentiellement probable qui est une immense fake news", raconte Robert Namias. "On voulait mettre dans une France, qui pourrait être celle d’aujourd’hui, un fake news énorme qui entraîne un certain nombre d’attentats", ajoute Michèle Cotta.

Robert Namias : "la capacité de fabriquer des fake news pour déstabiliser (…), tous les services de renseignements les ont"

Robert Namias et Michèle Cotta travaillent sur ce livre depuis un an et demi : "on a commencé à travailler dessus quelque mois après l’élection de Macron, après que Macron lui-même ait dénoncé une éventuelle intervention des russes sur sa propre élection, alors même qu’il était évident que les services russes étaient intervenus dans l’élection américaine. Cela ne fait quasiment aucun doute", explique Robert Namias.

Il ajoute : "ce qui est certain aujourd’hui, c’est qu’avec la technicité des services de renseignements qui sont aux mains des chefs de l’État, les moyens informatiques, les moyens logistiques, la capacité de fabriquer des fake news pour déstabiliser économiquement, socialement et politiquement ; ces moyens, tous les services de renseignements les ont"

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

 

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert, Rémy Pernelet et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h30 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !

Les rubriques Sudradio